Ce site a recours à des fichiers témoins (cookies) dans le but de vous offrir les services les plus adaptés et les plus personnalisés possible. En utilisant ce site, vous consentez à l’utilisation de fichiers témoins. Veuillez lire notre avis sur les fichiers témoins (http://www2.deloitte.com/ca/fr/avis-juridique/temoins.html) pour obtenir de plus amples informations sur la nature des fichiers témoins que nous utilisons et sur la façon de supprimer ou de bloquer ces fichiers.
Certaines des fonctions de notre site ne sont pas prises en charge par votre version de navigateur, ou vous avez peut-être sélectionné le mode de compatibilité. Veuillez désactiver le mode de compatibilité, télécharger Internet Explorer 9 ou une version plus récente, ou essayer d’utiliser un autre navigateur tel que Google Chrome ou Mozilla Firefox.

Esprit critique : Conseils pour les audits à distance

Publié le: 11 févr 2021

  • La pandémie a transformé notre façon de travailler. Les mesures de confinement ordonnées par les gouvernements et les consignes de distanciation physique ont imposé le télétravail à bon nombre de CPA, et les méthodes de réalisation des audits se sont transformées.
     
    Le contexte a changé, mais l’exercice de l’esprit critique par l’auditeur conserve son importance, malgré les difficultés pratiques imputables à la distance. Avant la pandémie, l’esprit critique était un thème récurrent dans les évaluations menées par les autorités de réglementation ainsi que dans les recommandations sur la qualité de l’audit. La pandémie a eu des répercussions sur vos clients (à l’égard des ressources humaines, des processus et des technologies) et sur la façon dont les audits sont réalisés. Elle a aussi engendré de l’incertitude économique, si bien qu’il faut redoubler de vigilance. C’est avec ces questions en tête que j’ai récemment dialogué (virtuellement, bien entendu) avec Karen Higgins, associée en audit et en certification chez Deloitte Canada. Nous avons discuté de l’exercice de l’esprit critique en contexte de télétravail. Présidente du groupe de travail sur l’esprit critique du Conseil canadien sur la reddition de comptes (CCRC), Mme Higgins avait beaucoup de choses intéressantes à dire sur le sujet, illustrées par des exemples concrets.

    QUESTIONS TRAITÉES DANS LE BALADO

    • Qu’est-ce que l’esprit critique et comment l’auditeur peut-il l’exercer?
    • Dans quelle mesure les partis pris de l’auditeur ont-ils une incidence sur l’esprit critique et quels sont les exemples courants de partis pris inconscients?
    • Quelles sont les difficultés rencontrées pour exercer l’esprit critique? Peut-on dégager des points communs ou des tendances?
    • L’omniprésence des bureaux virtuels et le recours accru des auditeurs au travail à distance pendant la pandémie ont-ils changé la donne? Ou est-ce que les enjeux fondamentaux sont les mêmes, dans un nouveau contexte?
    • Quelles méthodes les auditeurs pourraient-ils mettre en pratique, en 2021 et au-delà?
    • Comment bien accompagner et superviser les équipes en télétravail? Quelles stratégies mettre en place pour réussir à bien les encadrer en mode virtuel?

    QUESTIONS ET RÉPONSES SUR L’ESPRIT CRITIQUE

    En tant qu’auditeur, vous devez faire preuve d’esprit critique, mais qu’est-ce que cela signifie vraiment? Comment inviter les jeunes professionnels de l’équipe à mieux douter, sans être à leurs côtés physiquement? Quel est l’effet du recours exponentiel aux techniques et aux outils automatisés sur l’exercice de l’esprit critique dans le cadre de l’audit?
     
    Dans le balado, Mme Higgins donne ouvertement son point de vue sur ces questions, en plus d’offrir nombre de rappels, de conseils et d’exemples pratiques. Voici quelques points saillants.

    Qu’est-ce que l’esprit critique?

    Dans les Normes canadiennes d’audit, l’esprit critique est défini comme « […] une attitude qui implique de faire preuve de scepticisme, d’être attentif aux états de fait pouvant éventuellement dénoter des anomalies, que celles-ci résultent de fraudes ou d’erreurs, et de n’accepter aucun élément probant sans s’interroger d’abord sur sa valeur ». Dans le balado, nous voyons que l’esprit critique est un état d’esprit à adopter, et nous rappelons que l’auditeur doit demeurer curieux, sans tirer des conclusions hâtives.
     
    Nous parlons aussi des partis pris de l’auditeur, plus particulièrement des partis pris inconscients, et de l’importance d’une prise de conscience pour les reconnaître et faire en sorte de les éliminer. Mme Higgins donne un exemple tiré d’un cas réel qui illustre l’incidence d’un parti pris sur l’évaluation du caractère approprié de l’hypothèse de la continuité de l’exploitation, élément particulièrement crucial en ce moment. En période de forte incertitude économique, elle souligne aussi l’importance d’une remise en question des prévisions de la direction quant aux flux de trésorerie. Il faut aussi s’interroger sur les hypothèses clés intégrées aux modèles d’évaluation et aux tests de dépréciation. Les répercussions de la pandémie varieront selon les faits et circonstances propres à chacun de vos clients, mais, dans bien des cas, les hypothèses fondées sur les tendances historiques ne conviendront pas.

    Conseils pour faire preuve d’esprit critique lors des audits à distance, vu la conjoncture

    Une bonne partie de la discussion porte sur les défis rencontrés pour exercer son esprit critique lors des audits à distance : il est plus difficile d’avoir accès aux personnes et à l’information, et la nature et la forme des éléments probants sont différentes. Mme Higgins nous donne plusieurs idées pour surmonter ces difficultés. Elle évoque certains types de questions qu’elle demande à ses équipes de poser aux clients lorsque les éléments probants s’écartent des attentes. Elle aborde aussi les changements à apporter à la composition de l’équipe de mission, le cas échéant. Mme Higgins nous propose également des conseils pour composer avec les défis liés à l’accompagnement et à la supervision des équipes. Elle discute des changements à apporter dans les méthodes choisies pour s’entretenir avec les clients, et du recours à des outils de collaboration et à d’autres techniques, comme le partage d’écran, pour bien encadrer les équipes.
    La discussion devient particulièrement intéressante quand Mme Higgins nous donne des exemples pratiques d’exercice de l’esprit critique, en particulier dans une conjoncture incertaine. On rappelle souvent aux auditeurs d’être vigilants, mais les exemples qui montrent comment le faire en pratique sont rares, à plus forte raison pendant et après une pandémie. Voici quelques-uns des conseils de Mme Higgins :
    1. Réfléchir attentivement à l’orientation des partis pris de la direction, s’il y a lieu.
    2. Remettre en question les déclarations des cadres s’ils disent que les procédures, contrôles et autres sont « les mêmes qu’au dernier exercice ».
    3. S’intéresser aux informations communiquées par la direction, mais aussi aux informations absentes.
    4. Réévaluer la façon dont les procédures analytiques de corroboration et les analyses des écarts sont réalisées.
    5. Trouver des manières d’optimiser les procédures d’audit virtuelles « en personne ».
    6. Remettre en question la fiabilité des éléments probants électroniques.

    Pour écouter l’entrevue dans son intégralité et obtenir d’autres conseils, veuillez écouter le balado (en anglais).

    Apple Podcasts | Spotify

    Dans le contexte actuel, on ne saurait trop insister sur l’importance de l’esprit critique. Qu’en est-il de vous et de vos équipes? Quand vous réaliserez des missions d’audit en 2021, vous aurez avantage à y réfléchir. Puisque le télétravail fera sans doute partie Intégrante de notre vie à l’avenir, on peut s’attendre à ce que les leçons apprises en ces temps d’incertitude continuent à être utiles après la crise.

    RESSOURCES SUPPLÉMENTAIRES

    CPA Canada

Webcast Image

Correction list for hyphenation

These words serve as exceptions. Once entered, they are only hyphenated at the specified hyphenation points. Each word should be on a separate line.