Ce site a recours à des fichiers témoins (cookies) dans le but de vous offrir les services les plus adaptés et les plus personnalisés possible. En utilisant ce site, vous consentez à l’utilisation de fichiers témoins. Veuillez lire notre avis sur les fichiers témoins (http://www2.deloitte.com/ca/fr/avis-juridique/temoins.html) pour obtenir de plus amples informations sur la nature des fichiers témoins que nous utilisons et sur la façon de supprimer ou de bloquer ces fichiers.
Certaines des fonctions de notre site ne sont pas prises en charge par votre version de navigateur, ou vous avez peut-être sélectionné le mode de compatibilité. Veuillez désactiver le mode de compatibilité, télécharger Internet Explorer 9 ou une version plus récente, ou essayer d’utiliser un autre navigateur tel que Google Chrome ou Mozilla Firefox.

Les interactions entre les auditeurs et les comités d’audit risquent de changer

Meeting

Publié le 16 octobre 2015

Les modifications dont fera bientôt l’objet le rapport de l’auditeur ont fait couler beaucoup d’encre et ont généré énormément d’activité, tant à l’échelle nationale qu’internationale ces derniers mois. L’International Auditing and Assurance Standards Board (IAASB) a déjà publié des normes nouvelles et révisées sur le rapport de l’auditeur, mais le Conseil des normes d’audit et de certification du Canada (CNAC) n’a pas, pour sa part, encore publié sa propre version. Il a plutôt publié un appel à commentaires, dans lequel il invite les préparateurs d’états financiers, les membres de comités d’audit, les membres de conseils d’administration et autres utilisateurs d’états financiers à soumettre leurs commentaires dans le but de bien comprendre l’incidence qu’auraient de telles normes au Canada.

Si l’histoire se répète, il est raisonnable de présumer que le CNAC publiera des normes sur le rapport de l’auditeur semblables à celles publiées par l’IAASB. Quel sera l’impact sur le rôle des comités d’audit et des conseils d’administration et les communications avec leur auditeur indépendant et qu’est-ce que cela signifiera plus précisément pour les préparateurs d’états financiers?

Il est raisonnable de dire que les modifications proposées auront une grande influence sur les équipes de direction et les comités d’audit. Tout d’abord, l’introduction du concept d’éléments clés de l’audit pour les émetteurs assujettis aura une incidence importante sur la façon dont les auditeurs interagiront avec les équipes de direction et les comités d’audit. Les éléments clés seront considérés être les questions les plus importantes de l’audit. En vertu des modifications proposées, les auditeurs devront présenter ces éléments, les analyser et consigner leur réponse d’audit ainsi que les constatations qui découleront éventuellement des procédures d’audit connexes. Les comités d’audit ou leurs conseils d’administration souhaiteront probablement s’entretenir de la détermination des éléments clés de l’audit avec leurs auditeurs tôt dans le processus afin de comprendre comment ils aborderont ces éléments dans le cadre de leur audit, de même que des résultats des procédures appliquées. Ces entretiens devraient avoir lieu au début du processus de planification, et les communications avec les auditeurs pourraient devenir plus fréquentes à mesure que les éléments clés de l’audit sont relevés et abordés.

Bien que le concept d’éléments clés de l’audit constitue le changement le plus important, les nouvelles normes sur le rapport de l’auditeur amèneront également d’autres changements qui auront une incidence sur la façon dont les auditeurs présentent les informations liées à leurs audits annuels. Par exemple :

Continuité de l’exploitation : L’attention plus grande portée par les auditeurs pourrait accroître la surveillance des processus utilisés par la direction pour évaluer la capacité de l’entité à poursuivre son exploitation, ainsi que la pertinence et l’exhaustivité des informations connexes dans les états financiers, en particulier celles se rapportant à des situations incertaines.

Centre de l’information financière
Utilisez-vous le Centre de l’information financière? Aidez-nous à faire en sorte que ce site Web soit encore plus utile pour vous en participant à un court sondage ici.

Informations complémentaires : Les nouvelles exigences pourraient amener les comités d’audit et les conseils d’administration à vouloir discuter avec l’auditeur pour savoir quels sont les documents qui seront considérés comme informations complémentaires. En outre, les auditeurs et les préparateurs d’états financiers devront évaluer les échéances pour les ébauches et les versions définitives et examiner les documents pour s’assurer qu’ils concordent avec les états financiers et que les informations qu’ils contiennent sont raisonnables et exactes.

Beaucoup de modifications des normes de certification sont à prévoir. Pour obtenir davantage de renseignements à ce sujet et pour vous tenir à jour, je vous encourage à visiter le site Web du CNAC à www.nifccanada.ca, et à répondre aux questions de l’appel à commentaires du CNAC sur des aspects que le CNAC considère importants pour les entités canadiennes, tels que la date d’entrée en vigueur des modifications proposées et les entités qui seraient visées par les propositions sur les éléments clés. Bien que les obligations d’information sur les éléments clés de l’audit ne devraient s’appliquer qu’aux entités cotées canadiennes, les autres modifications proposées auront une incidence sur toutes les organisations canadiennes qui font l’objet d’audits. Vous trouverez également d’autres exemples du nouveau rapport de l’auditeur et des ressources additionnelles sur notre site du Centre de gouvernance d’entreprise.

Julie Corden

Julie Corden, Associée | Bureau national
Julie Corden est associée au Bureau national de Deloitte et directrice de service du groupe Service national de Certification. Dans le cadre de ses responsabilités au Bureau national de Deloitte, elle dirige une équipe de professionnels spécialisés afin d’élaborer des méthodologies, des directives et des outils liés à diverses questions de certification et consulte les équipes de mission pour résoudre des problèmes d’audit complexes.

Profil LinkedIn

Correction list for hyphenation

These words serve as exceptions. Once entered, they are only hyphenated at the specified hyphenation points. Each word should be on a separate line.