Ce site a recours à des fichiers témoins (cookies) dans le but de vous offrir les services les plus adaptés et les plus personnalisés possible. En utilisant ce site, vous consentez à l’utilisation de fichiers témoins. Veuillez lire notre avis sur les fichiers témoins (http://www2.deloitte.com/ca/fr/avis-juridique/temoins.html) pour obtenir de plus amples informations sur la nature des fichiers témoins que nous utilisons et sur la façon de supprimer ou de bloquer ces fichiers.
Certaines des fonctions de notre site ne sont pas prises en charge par votre version de navigateur, ou vous avez peut-être sélectionné le mode de compatibilité. Veuillez désactiver le mode de compatibilité, télécharger Internet Explorer 9 ou une version plus récente, ou essayer d’utiliser un autre navigateur tel que Google Chrome ou Mozilla Firefox.

Le Center for Audit Quality propose des changements visant deux projets du PCAOB

  • CAQ Image

30 août 2017

Le 30 août 2017, le Center for Audit Quality (CAQ) de l’AICPA a proposé des améliorations aux projets du PCAOB concernant l’audit des estimations comptables et l’évaluation que doit faire l’auditeur des travaux réalisés par un spécialiste.

S’il appuie la plupart des propositions du PCAOB dans ces deux domaines, le CAQ presse toutefois l’organisme d’apporter certains changements.

Par exemple, en ce qui a trait à l’audit des estimations comptables, le CAQ écrit que l’obtention d’éléments probants suffisants et appropriés en vue d’établir si les estimations comptables sont libres de tout parti pris pouvant donner lieu à des anomalies significatives ne devrait pas être un objectif explicite de la norme proposée. Il recommande aussi de préciser, dans la norme proposée, que les auditeurs devraient tenir compte des résultats de leurs procédures d’évaluation des risques lorsqu’ils déterminent la nature, le calendrier et l’étendue des procédures de test à mettre en œuvre. Enfin, il suggère d’ajouter des précisions sur la façon dont l’auditeur pourrait évaluer les éléments probants qui découlent de la combinaison des trois méthodes utilisées pour répondre aux risques d’anomalies significatives.

En ce qui concerne l’évaluation des travaux d’un spécialiste, la lettre de commentaires du CAQ :

  • propose que les auditeurs évaluent l’objectivité du spécialiste plutôt que sa relation avec l’entité;
  • mentionne que l’auditeur risque de rencontrer des situations qui débordent le champ de ses compétences s’il doit évaluer, comme le prévoit la norme proposée, le caractère adéquat de l’utilisation des données par le spécialiste;
  • indique que le choix de soumettre les estimations comptables à des procédures qui ne varient pas selon que l’entité a utilisé ou non les services d’un spécialiste externe peut avoir des conséquences inattendues;
  • propose d’autoriser plusieurs façons de communiquer avec le spécialiste au sujet des travaux à réaliser et de préciser ces façons dans la norme;
  • exprime les préoccupations du CAQ face à l’intention du PCAOB d’annuler l’Audit Interpretation 11 sur l’utilisation d’avis juridiques comme éléments probants.

Pour en savoir plus, voir les lettres de commentaires du CAQ (en anglais) :

À ce sujet, consulter également les projets publiés dans le site web du PCAOB (en anglais) :

Voir également l’article du Journal of Accountancy's (en anglais).

Correction list for hyphenation

These words serve as exceptions. Once entered, they are only hyphenated at the specified hyphenation points. Each word should be on a separate line.