Ce site a recours à des fichiers témoins (cookies) dans le but de vous offrir les services les plus adaptés et les plus personnalisés possible. En utilisant ce site, vous consentez à l’utilisation de fichiers témoins. Veuillez lire notre avis sur les fichiers témoins (http://www2.deloitte.com/ca/fr/avis-juridique/temoins.html) pour obtenir de plus amples informations sur la nature des fichiers témoins que nous utilisons et sur la façon de supprimer ou de bloquer ces fichiers.
Certaines des fonctions de notre site ne sont pas prises en charge par votre version de navigateur, ou vous avez peut-être sélectionné le mode de compatibilité. Veuillez désactiver le mode de compatibilité, télécharger Internet Explorer 9 ou une version plus récente, ou essayer d’utiliser un autre navigateur tel que Google Chrome ou Mozilla Firefox.

La technologie dans le cadre de l’audit d’aujourd’hui et de demain

  • PCAOB Image

25 avril 2017

Le 25 avril 2017, le Public Company Accounting Oversight Board (PCAOB) a mis en ligne sur son site web la transcription d’une allocution sur la technologie dans le cadre de l’audit d’aujourd’hui et de demain, prononcée par Steven B. Harris, membre du conseil, lors de la réunion annuelle du PCAOB avec le groupe de l’audit de l’American Accounting Association.

Cet événement a lieu chaque année afin d’échanger des idées, de stimuler la recherche et de fournir des renseignements sur le PCAOB que le milieu de l’enseignement peut transmettre aux étudiants.

Dans son allocution, M. Harris indique que l’utilisation de ces outils technologiques et méthodes pose certaines difficultés. Par exemple, les données utilisées doivent être fiables, exhaustives et exactes. Cela s’applique aux données du grand livre général, aux autres données financières et opérationnelles ainsi qu’aux données provenant de sources externes. Le contrôle de la qualité et la sécurité des données liés à ces outils, qu’il s’agisse d’outils élaborés à l’interne ou par des fournisseurs, sont également des facteurs que les cabinets doivent prendre en considération. Assurer l’uniformité des méthodes au sein des divers groupes d’audit peut s’avérer difficile si ces outils ne sont pas aisément accessibles ou ne sont pas utilisés par les bureaux affiliés.

En dernier lieu, les auditeurs doivent faire attention à ne pas trop s’appuyer sur l’analytique des données. Bien que ce soient de puissants outils ou qu’ils soient amenés à le devenir, ils ne peuvent remplacer les connaissances et le jugement de l’auditeur ainsi que l’exercice du jugement professionnel.  

D’aucuns ont également peur que les auditeurs utilisent ces outils pour formuler des observations additionnelles à la direction au sujet de ses activités et processus plutôt que pour améliorer la qualité de l’audit et protéger les investisseurs. Cela n’est pas surprenant puisque la majorité des articles expliquent que, grâce aux nouveaux outils d’extraction, de compilation et d’analyse de mégadonnées, les auditeurs peuvent fournir des services à valeur ajouté utiles à la direction.

M. Harris s’intéresse particulièrement à la question de savoir comment ces nouveaux outils de prévision bénéficieront aux investisseurs et avec quel degré de transparence les auditeurs communiqueront aux investisseurs les renseignements obtenus grâce à ces outils afin qu’ils puissent prendre des décisions plus éclairées.

Consulter la transcription de l’allocution sur le site web du PCAOB (en anglais).

Correction list for hyphenation

These words serve as exceptions. Once entered, they are only hyphenated at the specified hyphenation points. Each word should be on a separate line.