Ce site a recours à des fichiers témoins (cookies) dans le but de vous offrir les services les plus adaptés et les plus personnalisés possible. En utilisant ce site, vous consentez à l’utilisation de fichiers témoins. Veuillez lire notre avis sur les fichiers témoins (http://www2.deloitte.com/ca/fr/avis-juridique/temoins.html) pour obtenir de plus amples informations sur la nature des fichiers témoins que nous utilisons et sur la façon de supprimer ou de bloquer ces fichiers.
Certaines des fonctions de notre site ne sont pas prises en charge par votre version de navigateur, ou vous avez peut-être sélectionné le mode de compatibilité. Veuillez désactiver le mode de compatibilité, télécharger Internet Explorer 9 ou une version plus récente, ou essayer d’utiliser un autre navigateur tel que Google Chrome ou Mozilla Firefox.

Rapport public 2017 sur les inspections annuelles du CCRC

  • CCRC - Certification Image

27 mars 2018

Le 27 mars 2018, le Conseil canadien sur la reddition de comptes (CCRC) a publié son rapport public 2017 sur les inspections annuelles, qui traite des constatations qu’il a formulées à l’égard des cabinets participants inspectés en 2017.

Les inspections menées en 2017 par le CCRC auprès des 14 cabinets comptables faisant l’objet d’une inspection annuelle (cabinets auditant au moins 100 émetteurs assujettis) indiquent – malgré une diminution générale des constatations importantes découlant des inspections par rapport à l’année précédente – que la qualité de l’audit a été inégale.

Le CCRC a inspecté 128 dossiers de cabinets d’audit faisant l’objet d’une inspection annuelle
(comparativement à 135 en 2016), dont 15 ont fait l’objet de constatations importantes (comparativement à 24 en 2016). La majorité des constatations importantes qu'il a effectué en 2017 a nécessité la mise en œuvre de procédures d’audit supplémentaires de la part des cabinets d’audit afin de vérifier, le cas échéant, si un retraitement des états financiers lié à une erreur significative était nécessaire. Trois retraitements d’états financiers ont dû être effectués. Les autres constatations ont nécessité des ajouts au dossier d’audit afin de démontrer que le cabinet avait obtenu des éléments probants suffisants et appropriés à l’appui d’un poste important du bilan ou d’un ensemble important d’opérations.

Les cabinets s’appuient généralement sur des méthodes d’audit adéquates et, dans la plupart des cas, se conforment aux normes. Toutefois, les constatations récurrentes découlant des inspections indiquent que la gestion de la qualité de l’audit passe nécessairement par un processus de gestion de la qualité rigoureux et efficace qui intègre la qualité à toutes les étapes du cycle d’audit, et non pas seulement à l’étape de l’évaluation finale, au moment des inspections internes et externes. Conjuguée à des déficiences persistantes (voir les thèmes des inspections de 2017 à la page 8), la variabilité des résultats d’une année à l’autre
démontre clairement que les cabinets doivent revoir leur approche à l’égard de la qualité de l’audit et mettre davantage l’accent sur la constance dans l’exécution à l’échelle organisationnelle.

Consulter le rapport sur le site web du CCRC.

Correction list for hyphenation

These words serve as exceptions. Once entered, they are only hyphenated at the specified hyphenation points. Each word should be on a separate line.