Ce site a recours à des fichiers témoins (cookies) dans le but de vous offrir les services les plus adaptés et les plus personnalisés possible. En utilisant ce site, vous consentez à l’utilisation de fichiers témoins. Veuillez lire notre avis sur les fichiers témoins (http://www2.deloitte.com/ca/fr/avis-juridique/temoins.html) pour obtenir de plus amples informations sur la nature des fichiers témoins que nous utilisons et sur la façon de supprimer ou de bloquer ces fichiers.
Certaines des fonctions de notre site ne sont pas prises en charge par votre version de navigateur, ou vous avez peut-être sélectionné le mode de compatibilité. Veuillez désactiver le mode de compatibilité, télécharger Internet Explorer 9 ou une version plus récente, ou essayer d’utiliser un autre navigateur tel que Google Chrome ou Mozilla Firefox.

La pratique de l’audit dans le secteur des cryptoactifs

  • CCRC - Certification Image

07 nov 2019

Le 7 novembre 2019, le Conseil canadien sur la reddition de comptes (CCRC) a publié ses points de vue sur les inspections de 2019 en ce qui concerne la pratique de l’audit dans le secteur des cryptoactifs. Il y a actuellement 48 émetteurs assujettis canadiens qui exercent leurs activités au sein du secteur des cryptoactifs. Ces activités comprennent diverses stratégies de négociation de cryptoactifs et de cryptominage.

Le CCRC a relevé des constatations importantes (déficience dans le cadre de l’application de normes d’audit généralement acceptées qui pourraient donner lieu à un retraitement de l’information financière de la société) dans sept des huit dossiers d’audit inspectés à ce jour. Des mesures correctives sont toujours en cours pour certains de ces audits.

Voici les cinq déficiences les plus souvent relevées :

  1. Les auditeurs ne possédaient pas une connaissance suffisante des risques d’audit lorsqu’ils ont élaboré leur approche d’audit.
  2. Les auditeurs se sont fiés à des renseignements obtenus des bourses de cryptomonnaie et des dépositaires sans en évaluer la fiabilité.
  3. Pour les entités qui détiennent des cryptoactifs en garde autonome, les auditeurs n’ont pas obtenu de preuves suffisantes pour valider les affirmations des entités relativement à la propriété de ces actifs.
  4. Les auditeurs n’ont pas évalué la fiabilité des renseignements obtenus des chaînes de blocs.
  5. En ce qui concerne les entités effectuant du cryptominage, les auditeurs ayant limité leurs travaux d’audit à la vérification des cryptoactifs reçus dans la chaîne de blocs n’ont pas obtenu de preuves suffisantes.

Consulter la publication sur le site web du CCRC.

Correction list for hyphenation

These words serve as exceptions. Once entered, they are only hyphenated at the specified hyphenation points. Each word should be on a separate line.