Ce site a recours à des fichiers témoins (cookies) dans le but de vous offrir les services les plus adaptés et les plus personnalisés possible. En utilisant ce site, vous consentez à l’utilisation de fichiers témoins. Veuillez lire notre avis sur les fichiers témoins (http://www2.deloitte.com/ca/fr/avis-juridique/temoins.html) pour obtenir de plus amples informations sur la nature des fichiers témoins que nous utilisons et sur la façon de supprimer ou de bloquer ces fichiers.
Certaines des fonctions de notre site ne sont pas prises en charge par votre version de navigateur, ou vous avez peut-être sélectionné le mode de compatibilité. Veuillez désactiver le mode de compatibilité, télécharger Internet Explorer 9 ou une version plus récente, ou essayer d’utiliser un autre navigateur tel que Google Chrome ou Mozilla Firefox.

COVID-19

Le CNC publie deux documents de référence pour aider les préparateurs d’états financiers selon les NCECF à faire face à de potentielles questions comptables en raison de la COVID-19

21 mai 2020

Le 21 mai 2020, le Conseil des normes comptables (CNC) a publié deux documents de référence sur la COVID-19 pour aider les entités qui préparent leurs états financiers conformément à la Partie II du Manuel de CPA Canada – Comptabilité.

Vote de l’IASB pour finaliser la modification d’IFRS 16

15 mai 2020

Au cours de sa réunion supplémentaire du 15 mai 2020, l’International Accounting Standards Board (IASB) a étudié les commentaires reçus en réponse à son exposé-sondage du 24 avril intitulé « Allégements de loyers liés à la COVID-19 (projet de modification d’IFRS 16) » qui propose de modifier IFRS 16 de telle manière que les preneurs puissent bénéficier de l’exemption d’apprécier si un allègement de loyer lié à la COVID-19 constitue une modification du contrat de location. La période de commentaires de 14 jours a pris fin le 8 mai 2020; l’IASB a reçu 110 lettres de commentaires (y compris les lettres reçues après cette date).

L’IASB a décidé de dévier légèrement de la proposition initiale, sans toutefois en changer le fondement, et de permettre l’application de la mesure de simplification concernant les allégements de loyers liés à la COVID-19 pour les paiements initialement dus le 30 juin 2021 ou avant cette date. L’IASB a aussi décidé d’exiger la présentation d’informations sur le montant comptabilisé en résultat net pour refléter les variations des paiements de loyers qui découlent des allégements de loyers liés à la COVID-19. Il a finalement décidé qu’au cours de la première période de présentation de l’information financière pendant laquelle le preneur applique cette modification, le preneur n’aura pas à fournir les informations quantitatives requises par l’alinéa 28f) d’IAS 8. Treize membres de l’IASB ont approuvé ces décisions.

La modification entrera en vigueur le 1er juin 2020, et son application anticipée sera permise. Malgré l’utilisation du terme « exercice », la modification s’applique également aux rapports intermédiaires.

Par ailleurs, l’IASB a décidé de ne pas adopter de mesure à l’égard des bailleurs. Il a avancé que comme plusieurs entités font déjà face à de nombreux défis à l’heure actuelle, il doit y avoir de bonnes raisons pour entreprendre des activités de normalisation, ce qui n’est pas le cas dans cette situation, selon lui. Les 14 membres de l’IASB ont approuvé cette décision.

L’IASB ne juge pas nécessaire de publier un nouvel exposé-sondage, et aucun membre ne compte s’opposer à la publication de la modification. L’IASB juge avoir respecté les exigences de la procédure officielle et a donné l’autorisation d’entamer le processus de vote sur la modification. Les 14 membres de l’entité ont approuvé ces décisions. Les permanents prévoient publier la modification définitive aux alentours du 28 mai 2020.

Incidence de la COVID-19 sur les états financiers des entreprises à capital fermé

13 mai 2020

Le 13 mai 2020, le Conseil des normes comptables (CNC) a publié un document qui explique l’impact économique considérable de la pandémie de COVID-19 sur les entreprises canadiennes, y compris les entreprises à capital fermé qui appliquent les NCECF.

Ce document porte sur des sujets qui pourraient être utiles aux entreprises qui préparent leurs états financiers conformément à la Partie II du Manuel de CPA Canada – Comptabilité.

Consulter la ressource sur le site web du CNC.

Incidences de la COVID-19 sur les états financiers des organismes sans but lucratif

08 mai 2020

Le 8 mai 2020, le Conseil des normes comptables (CNC) a publié un document sur les incidences de la COVID-19 sur les états financiers des organismes sans but lucratif.

La pandémie de COVID-19 a d’importantes répercussions sur les entreprises canadiennes, y compris les organismes sans but lucratif. Cette ressource examine les sujets qu’il pourrait être pertinent de prendre en compte au moment de la prépération des états financiers selon la Partie III du Manuel de CPA Canada – Comptabilité.

Consulter la publication sur le site web du CNC.

Réponse du CNC – Exposé-sondage de l’IASB sur les allégements de loyer liés à la COVID-19 (projet de modification d’IFRS 16)

08 mai 2020

Le 8 mai 2020, le Conseil des normes comptables (CNC) a transmis une lettre de commentaires en réponse à cet exposé-sondage publié en avril 2020.

Il y exprime son accord sur l’esprit des propositions, mais recommande que l’exemption offerte couvre tous les allégements de loyer qui découlent directement de la COVID-19, plutôt que seulement ceux dont le paiement est prévu pour 2020. Le CNC recommande également que l’IASB offre aux bailleurs la même exemption quant à l’application des indications sur les modifications de contrats de location.

Consulter la lettre sur le site web de l’IASB (en anglais).

Comptabilisation des modifications d’instruments d’emprunt et de créance

06 mai 2020

Le 6 mai 2020, le Conseil des normes comptables (CNC) a publié une ressource sur les répercussions de la COVID-19 sur la comptabilisation des modifications d’instruments d’emprunt et de créance.

Renégociez-vous un contrat d’emprunt avec un prêteur? Il peut être compliqué de faire la différence entre la modification d’un instrument d’emprunt et l’extinction d’un passif financier selon IFRS 9. Cet aperçu présente des conseils utiles pour s’y retrouver ainsi que d’autres points à considérer par les emprunteurs et les prêteurs.

Consulter la ressource sur le site web du CNC.

Questions comptables touchant les assureurs

06 mai 2020

Le 6 mai 2020, le Conseil des normes comptables (CNC) a publié une ressource sur les répercussions de la COVID-19 sur les assureurs.

Les sociétés d’assurance sont touchées par la pandémie de COVID‑19 de nombreuses façons. Les facteurs suivants peuvent avoir une incidence sur leurs passifs d’assurance : volatilité des marchés, qui influe sur leurs portefeuilles de placements, et changements dans les estimations des flux de trésorerie.

Consulter la ressource sur le site web du CNC.

Les ACVM accordent une dispense temporaire aux sociétés ouvertes qui reportent leur assemblée annuelle en raison de la COVID-19

01 mai 2020

Le 1er mai 2020, les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) ont annoncé qu’elles octroient aux sociétés ouvertes une dispense générale temporaire de certaines obligations de dépôt et de transmission globalement rattachées à l’envoi de documents relatifs aux assemblées générales annuelles (AGA).

Grâce à cette dispense temporaire conditionnelle des ACVM, les sociétés ouvertes auront jusqu’au 31 décembre 2020 pour déposer leur information relative à la rémunération des membres de la haute direction. Elles seront également dispensées des obligations d’envoi, notamment sur demande, d’exemplaires de leurs états financiers annuels ou intermédiaires et du rapport de gestion correspondant dans certains délais à leurs investisseurs.

Conformément à la législation en valeurs mobilières, les sociétés ouvertes ont plusieurs délais à respecter pour l’envoi aux investisseurs d’une circulaire de sollicitation de procurations en vue de leur AGA, notamment l’obligation de déposer l’information relative à la rémunération des membres de la haute direction dans un délai de 140 jours (sociétés non émergentes) ou de 180 jours (sociétés émergentes) après la clôture de l’exercice. Qui plus est, celles n’ayant pas envoyé un formulaire de demande annuel doivent envoyer des exemplaires de leurs états financiers annuels et du rapport de gestion correspondant dans un délai de 140 jours après la clôture de l’exercice. Elles doivent aussi envoyer des exemplaires de leurs états financiers annuels ou intermédiaires et du rapport de gestion correspondant aux investisseurs qui en font la demande.

Les ACVM mettent en œuvre la dispense par voie de décisions générales locales qui sont essentiellement harmonisées dans l’ensemble du pays. Les participants au marché peuvent consulter ces décisions sur les sites web des membres des ACVM.

Les sociétés qui comptent reporter le dépôt de leur information relative à la rémunération des membres de la haute direction doivent d’abord publier un communiqué annonçant leur intention de le faire, et consulter les décisions afin de s’assurer qu’elles se conforment aux conditions de la dispense. Elles devront accorder aux investisseurs un délai suffisant pour examiner cette information avant la tenue de leur AGA.

Pour en savoir plus, lire le communiqué et la publication sur le site web de l’AMF.

L’IAASB publie des directives officielles sur les éléments que les auditeurs doivent prendre en considération lorsqu’ils évaluent la continuité de l’exploitation à la lumière du contexte changeant causé par la pandémie de COVID-19

29 avril 2020

Le 29 avril 2020, l’International Auditing and Assurance Standards Board (IAASB) a publié ses directives officielles sur les éléments que les auditeurs doivent prendre en considération lorsqu’ils évaluent la continuité de l’exploitation à la lumière du contexte changeant causé par la pandémie de COVID-19.

Consulter le communiqué de presse et les directives sur le site web de l’IAASB (en anglais).

 

Leadership en période de pandémie

29 avril 2020

En avril 2020, le Harvard Business Review (HBR) a publié une série d’articles sur la façon de diriger en cette période de pandémie.

Lisez ces articles :

How to be an inclusive leader through a crisis?

Les dirigeants font actuellement face à une pression extraordinaire. Ils doivent prendre des décisions rapidement en se basant sur des informations souvent incomplètes et changeantes. Et, malheureusement, le fait d’être en période de crise peut conduire les dirigeants les mieux intentionnés à avoir des préjugés ou à pratiquer l’exclusion. Les études montrent qu’en période de stress, les gens prennent souvent des décisions basées sur l’heuristique et l’instinct au lieu de prendre des décisions éclairées et basées sur des objectifs. Or, les dirigeants doivent plus que jamais pratiquer l’inclusion.

 

Build your team’s resilience — From home

Pour pouvoir traverser la crise actuelle et retrouver une certaine nouvelle normalité, votre équipe et vous devrez faire preuve de résilience. La bonne nouvelle est que les dirigeants peuvent contribuer à créer les conditions qui rendent ceci possible. Plusieurs études réalisées aux États-Unis auprès de membres de la marine américaine montrent comment ceci peut être fait et, récemment, en étudiant la façon dont certains leaders gèrent la crise, nous avons pu observer divers exemples de réussites même lorsque les membres de l’équipe travaillent à distance.

 

What good leadership looks like during this pandemic?

La vitesse de propagation et la portée de la crise du coronavirus occasionnent des défis considérables pour les dirigeants des institutions essentielles. Il est facile de comprendre pourquoi certains ont raté l’occasion de prendre des mesures décisives ou ont manqué de transparence dans leurs communications. Il est toutefois erroné de penser que nous pouvons nous attendre uniquement à des échecs de leadership en cette période difficile.

 

The agile C-Suite

Créer une entreprise agile ne signifie pas remplacer les opérations traditionnelles par des équipes agiles dans l’ensemble d’une entreprise. L’agilité doit être associée principalement avec l’innovation, et les tests et la formation qui sont associés à cette agilité peuvent venir compromettre des processus opérationnels essentiels. Bâtir une entreprise agile signifie tenter de trouver le bon équilibre entre la normalisation des opérations et la quête de l’innovation (parfois risquée).

 

Begin with trust

La confiance est l’une des qualités essentielles d’un dirigeant. Toutefois, établir la confiance nécessite souvent de percevoir le leadership d’une autre façon. Le leadership traditionnel est axé sur vous : votre vision et votre stratégie; votre capacité à prendre des décisions difficiles et à rallier les troupes, vos talents, votre charisme, vos moments héroïques où vous avez fait preuve de courage et vous vous êtes fiés à votre instinct. Mais le leadership n’est en réalité pas seulement axé sur vous. C’est la façon dont vous donnez du pouvoir aux autres par votre présence et c’est l’impact que votre leadership a en votre absence.

 

The case for a Chief of Staff (CoS)

La plupart des nouveaux chefs de la direction portent peu d’attention au facteur clé qui contribuera à déterminer leur efficacité, soit le système administratif qui gère les activités quotidiennes de leurs bureaux. Ce système permet aux dirigeants d’occuper leur temps limité le plus efficacement possible, de s’assurer que l’information leur parvient au bon moment lorsqu’ils doivent prendre des décisions et de faire un suivi sans avoir à faire de vérification. Bon nombre de nouveaux chefs de la direction se contentent du système déjà en place à leur entrée en fonction, même s’il ne convient pas à leur style ni aux changements opérationnels qu’ils doivent faire. Il existe bien souvent une meilleure façon de gérer le flux d’informations qui sont essentielles à la réussite des chefs de la direction et, dans bien des cas, les chefs de cabinet peuvent jouer un rôle essentiel.

 

Keep your people learning when you go virtual

La pandémie de la COVID-19 risque d’occasionner des changements durables dans la façon dont nous travaillons et nous faisons des affaires. L’apprentissage sera la clé de notre survie, tant pour les entreprises que pour les personnes qui les composent. Tandis que le monde se tourne vers le travail en ligne et que les entreprises cherchent à tout prix à se réinventer, ces dernières doivent apprendre quels sont les nouveaux produits et services qui plairont à leurs consommateurs et comment les créer. Les dirigeants doivent apprendre comment garder leur personnel dispersé motivé, stimulé et à l’écoute des besoins changeants des clients. Que vous soyez un chef de la direction, un directeur principal ou un nouvel employé, si vous négligez votre apprentissage, vous cessez de vous adapter et vous renoncez au leadership.

 

Correction list for hyphenation

These words serve as exceptions. Once entered, they are only hyphenated at the specified hyphenation points. Each word should be on a separate line.