Ce site a recours à des fichiers témoins (cookies) dans le but de vous offrir les services les plus adaptés et les plus personnalisés possible. En utilisant ce site, vous consentez à l’utilisation de fichiers témoins. Veuillez lire notre avis sur les fichiers témoins (http://www2.deloitte.com/ca/fr/avis-juridique/temoins.html) pour obtenir de plus amples informations sur la nature des fichiers témoins que nous utilisons et sur la façon de supprimer ou de bloquer ces fichiers.
Certaines des fonctions de notre site ne sont pas prises en charge par votre version de navigateur, ou vous avez peut-être sélectionné le mode de compatibilité. Veuillez désactiver le mode de compatibilité, télécharger Internet Explorer 9 ou une version plus récente, ou essayer d’utiliser un autre navigateur tel que Google Chrome ou Mozilla Firefox.

Février 2015

Compte rendu des commentaires sur le document de travail sur le traitement comptable du goodwill

04 févr 2015

Le 4 février 2015, un groupe de recherche de l’Accounting Standards Board of Japan, de l’European Financial Reporting Advisory Group et du normalisateur italien Organismo Italiano di Contabilità ont publié un compte rendu résumant les commentaires reçus sur le document de travail de juillet 2014 sur la comptabilisation du goodwill et les obligations d’information connexes, dans lequel on faisait valoir qu’il serait approprié de permettre à nouveau l’amortissement du goodwill.

En réponse à ce document, le groupe de recherche a reçu vingt-neuf lettres de commentaires.

S’il ressort de ces commentaires que la majorité des répondants appuient un retour à l’amortissement du goodwill, ceux-ci émettent toutefois des réserves quant à l’établissement d’une période d’amortissement maximale par l’IASB. Certains répondants font également remarquer le caractère subjectif de la durée d’utilité du goodwill et le degré élevé de jugement requis pour l’évaluer, mais estiment que ces facteurs ne sont pas vraiment plus subjectifs qu’ils ne le sont pour les tests de dépréciation. De façon générale, les répondants qui se prononcent en faveur d’un amortissement du goodwill jugent souhaitable que l’IASB élabore des directives visant à aider les préparateurs à déterminer la durée de vie utile du goodwill acquis.

À l’inverse, une minorité de répondants favorisent l’approche actuelle fondée uniquement sur la dépréciation du goodwill. Pour expliquer leur position, ces répondants estiment qu’un modèle fondé sur l’amortissement est plutôt sans intérêt et qu’il n’apporterait pas d’avantages aux utilisateurs des états financiers.

Le compte rendu des commentaires est consultable  sur le site Web de l’EFRAG (en anglais).

L’IASB propose de modifier IAS 1 pour clarifier le classement des passifs

10 févr 2015

Le 10 février 2015, l’International Accounting Standards Board a publié un exposé-sondage dans lequel il propose d’apporter des modifications à IAS 1, Présentation des états financiers. Ces modifications visent à établir une approche plus générale à l’égard du classement des passifs selon IAS 1, fondée sur l’analyse des contrats existants à la date de clôture. La période de commentaires prend fin le 10 juin 2015.

Contexte

La question a d’abord été traitée dans le cadre des Améliorations annuelles des IFRS — Cycle 2010–2012. L’exposé-sondage ED/2012/1, Améliorations annuelles des IFRS (cycle 2010-2012), publié en mai 2012, proposait d’apporter des modifications au paragraphe 73 de l’IAS 1 afin de clarifier le fait qu’un passif est classé comme non courant s’il est loisible à l’entité de refinancer ou de renouveler une obligation pour au moins douze mois après la date de clôture en vertu d’une facilité de prêt existante consentie par le même prêteur, selon des modalités identiques ou similaires, et qu’elle s’attend à procéder à un tel refinancement ou renouvellement. En 2013, l’IASB a toutefois décidé de ne pas finaliser les modifications, mais plutôt d’aller de l’avant avec un projet à portée limitée visant à préciser les directives existantes de l’IAS 1 sur les circonstances dans lesquelles un passif doit-il être considéré comme un passif à court terme.

Modifications proposées

Les modifications proposées dans l’exposé-sondage ES/2015/1 sur le classement des passifs (projet de modification d’IAS 1) visent à :

  • clarifier le fait que la répartition des passifs entre le court terme et le long terme doit être fonction des droits qui existent à la fin de période de présentation de l’information financière, ceci en modifiant le paragraphe 69 d) et le paragraphe 73 de façon à ce qu’ils fassent référence au droit de différer le règlement du passif et indiquent explicitement que seuls les droits qui existent « à la fin de la période de présentation de l’information financière » doivent influer sur le classement d’un passif;
  • établir clairement le lien entre le règlement d’un passif et la sortie de ressources de l’entité, ceci en précisant au paragraphe 69 que par « règlement » on entend le « transfert à l’autre partie d’éléments de trésorerie, d’instruments de capitaux propres, d’autres actifs ou de services »;
  • présenter différemment les exigences d’IAS 1 relatives au classement des passifs en passifs courants et passifs non courants, ceci en supprimant les paragraphes 74 à 76 et en déplaçant leur contenu dans les paragraphes 72R et 73R, lesquels ont été renumérotés et étoffés, de façon à regrouper les exemples similaires.

Date d’entrée en vigueur et dispositions transitoires

L’exposé-sondage ne propose aucune date d’entrée en vigueur, mais il préconise que les modifications soient appliquées de façon rétrospective et que l’adoption anticipée soit permise.

Renseignements complémentaires

Cliquez pour explorer en détail :

Correction list for hyphenation

These words serve as exceptions. Once entered, they are only hyphenated at the specified hyphenation points. Each word should be on a separate line.