Mise en garde à l’intention des comités sur la rémunération : Rachats d’actions utilisés comme mécanisme de manipulation

  • États-Unis Image

16 août 2018

Le 16 août 2018, Cooley LLP a publié un article qui explique comment les sociétés dépensent une grande partie de leurs économies qui découlent de la Tax Cuts and Jobs Act de 2017 pour racheter des actions.

La justification la plus courante pour effectuer des rachats d’actions est que les actions sont sous-évaluées, ce qui permet d’afficher un certain optimisme à l’égard de l’avenir de la société. De plus, les rachats sont souvent considérés comme un moyen pratique d’offrir une distribution en espèces aux actionnaires ou de compenser une dilution.

Or, selon l’auteur de l’étude, dans certains cas, il s’agirait plutôt d’une question d’opportunisme. Les rachats serviraient en fait à gérer les résultats par action et à augmenter la rémunération des dirigeants, peu importe le succès de l’exploitation de la société, dont les résultats par action sont une mesure de la performance. Les comités sur la rémunération devraient demeurer vigilants.

Consulter l’article dans son intégralité sur le site web de Cooley LLP (en anglais).

Correction list for hyphenation

These words serve as exceptions. Once entered, they are only hyphenated at the specified hyphenation points. Each word should be on a separate line.