Ce site a recours à des fichiers témoins (cookies) dans le but de vous offrir les services les plus adaptés et les plus personnalisés possible. En utilisant ce site, vous consentez à l’utilisation de fichiers témoins. Veuillez lire notre avis sur les fichiers témoins (http://www2.deloitte.com/ca/fr/avis-juridique/temoins.html) pour obtenir de plus amples informations sur la nature des fichiers témoins que nous utilisons et sur la façon de supprimer ou de bloquer ces fichiers.
Certaines des fonctions de notre site ne sont pas prises en charge par votre version de navigateur, ou vous avez peut-être sélectionné le mode de compatibilité. Veuillez désactiver le mode de compatibilité, télécharger Internet Explorer 9 ou une version plus récente, ou essayer d’utiliser un autre navigateur tel que Google Chrome ou Mozilla Firefox.

L'EFRAG publie une étude quantitative sur le goodwill et la dépréciation du goodwill

  • IFRS - EFRAG Image

29 sept 2016

Le 29 septembre 2016, l'European Financial Reporting Advisory Group (EFRAG) a publié les données quantitatives qu'il a recueillies pendant ses recherches dans le but de contribuer au débat sur la comptabilisation du goodwill en démontrant comment le goodwill et la dépréciation du goodwill ont évolué au fil du temps.

Voici les principales constatations formulées pour l'Europe (des données comparatives ont aussi été fournies pour les États-Unis, l'Australie et le Japon) :

  • de 2005 à 2014, le montant total du goodwill comptabilisé est passé de 935 milliards d'euros à 1,341 milliard d'euros, une augmentation de 43 %;
  • un petit nombre de sociétés compte pour une grande partie de la valeur comptable du goodwill;
  • le ratio entre le goodwill et l'actif total est demeuré plutôt stable au fil des ans, à environ 3,7 %. Ce ratio est beaucoup plus élevé si on exclut les entités du secteur financier, mais il diminue graduellement depuis 2009;
  • le ratio entre le goodwill et l'actif net diminue depuis 2008, mais était toujours considérable en 2014 (29 %);
  • le montant des pertes de valeur comptabilisées était à son plus haut en 2008 et en 2011, années où la performance des marchés financiers était négative. En moyenne, les pertes de valeur représentaient 2,7 % du solde d'ouverture du goodwill;
  • les pertes de valeur se concentrent principalement dans un petit nombre de sociétés, notamment du secteur des télécommunications et du secteur financier;
  • les niveaux absolu et relatif du goodwill et des pertes de valeur varient considérablement d'un secteur à l'autre.

Consulter l'étude et le communiqué de presse connexe sur le site Web de l'EFRAG (en anglais).

Correction list for hyphenation

These words serve as exceptions. Once entered, they are only hyphenated at the specified hyphenation points. Each word should be on a separate line.