Ce site a recours à des fichiers témoins (cookies) dans le but de vous offrir les services les plus adaptés et les plus personnalisés possible. En utilisant ce site, vous consentez à l’utilisation de fichiers témoins. Veuillez lire notre avis sur les fichiers témoins (http://www2.deloitte.com/ca/fr/avis-juridique/temoins.html) pour obtenir de plus amples informations sur la nature des fichiers témoins que nous utilisons et sur la façon de supprimer ou de bloquer ces fichiers.
Certaines des fonctions de notre site ne sont pas prises en charge par votre version de navigateur, ou vous avez peut-être sélectionné le mode de compatibilité. Veuillez désactiver le mode de compatibilité, télécharger Internet Explorer 9 ou une version plus récente, ou essayer d’utiliser un autre navigateur tel que Google Chrome ou Mozilla Firefox.

Le président de l’IASB s’adresse pour une dernière fois aux membres de l’IFASS

  • IFRS - IASB  Image

09 mars 2021

Le 9 mars 2021, la réunion de printemps de l’International Forum of Accounting Standards Setters (IFASS) s’est conclue par le discours d’adieu de Hans Hoogervorst, président de l’IASB devant ses collègues normalisateurs.

Hoogervorst a commencé son allocution par quelques blagues sur les présidents sortants et son intention de quitter paisiblement. Il a remarqué qu’il n’est pas nécessaire de lever une armée de normalisateurs furieux puisque son successeur désigné, Andreas Barckow, est l’ancien président du normalisateur allemand et est donc très bien placé pour comprendre ce qu’attendent les normalisateurs nationaux de l’IASB.

Hoogervorst a ensuite fait le point sur ses dix ans à titre de président de l’IASB. Il a indiqué être fier des accomplissements réalisés par l’IASB pendant cette période, notamment les réformes menées à la suite de la crise financière mondiale et la refonte du traitement comptable des instruments financiers, de la comptabilisation des produits et du traitement comptable des contrats de location, malgré les pressions intenses des lobbyistes. Pendant son second mandat, l’IASB a mis l’accent sur l’amélioration de la présentation. Les projets de cette phase ne sont pas tous terminés, mais ils ont tous permis d’accroître la pertinence des informations à fournir ou le promettent.

En ce qui concerne les normes importantes et l’adoption des normes IFRS à l’échelle mondial, M. Hoogervorst a mentionné l’adoption d’IFRS 17 en Europe et le fait que certaines parties continuent d’espérer pouvoir limiter l’étendue de l’exigence relative aux cohortes annuelles, qui vise à assurer que les contrats ne puissent plus contribuer aux bénéfices après leur expiration. Il a posé les questions suivantes :

  • Est-ce que cela en vaut vraiment la peine?
  • Quelle image projetteront les assureurs européens s’ils appliquent une version allégée de la norme, que la plupart des investisseurs considéreront comme un raccourci qui fausse le résultat?
  • Est-il dans l’intérêt du secteur dans son ensemble de perdre les avantages liés à l’application d’une norme uniforme à l’échelle mondiale?

Hoogervorst a aussi abordé les crises qui ont marqué le début de son premier mandat en tant que président. Il ne comptait que peu d’expérience en comptabilité lorsqu’il s’est joint à l’IASB, au moment où le traitement comptable des instruments financiers a été fortement critiqué pendant la crise financière. Il a observé que les gens blâmaient le traitement comptable alors que la véritable faute était ailleurs. Il était convaincu, à l’époque, que la critique du traitement comptable ne servait qu’à réorienter le blâme. M. Hoogervorst a souligné que la crise de la COVID-19 et la récession qu’elle a entraînée font en sorte que l’économie mondiale est dans un état encore plus critique qu’il y a 10 ans, étant donné l’explosion de la dette partout dans le monde. Il a indiqué qu’il ne serait pas surpris si la comptabilité se retrouvait de nouveau sous les projecteurs, comme en 2018, en raison des pressions économiques qui s’exacerbent. Il a toutefois souligné que c’est exactement pourquoi une comptabilité appropriée est essentielle.

En conclusion, M. Hoogervorst a remercié les normalisateurs nationaux et a souligné que l’IFASS a été un modèle de collaboration entre des professionnels hautement spécialisés du monde entier pour régler des problèmes communs, d’autant plus remarquable dans le contexte anti-mondialisation des cinq dernières années, dans lequel une solution pratique sur le plan politique était souvent davantage appréciée que la bonne solution sur le plan comptable. Il a enjoint les normalisateurs de continuer de soutenir l’indépendance de la normalisation et d’offrir à son successeur et à son équipe le même soutien qu’ils lui ont accordé pendant les 10 dernières années.

Consulter la transcription et l’enregistrement de l’allocution sur le site web de l’IASB (en anglais).

 

Correction list for hyphenation

These words serve as exceptions. Once entered, they are only hyphenated at the specified hyphenation points. Each word should be on a separate line.