Ce site a recours à des fichiers témoins (cookies) dans le but de vous offrir les services les plus adaptés et les plus personnalisés possible. En utilisant ce site, vous consentez à l’utilisation de fichiers témoins. Veuillez lire notre avis sur les fichiers témoins (http://www2.deloitte.com/ca/fr/avis-juridique/temoins.html) pour obtenir de plus amples informations sur la nature des fichiers témoins que nous utilisons et sur la façon de supprimer ou de bloquer ces fichiers.
Certaines des fonctions de notre site ne sont pas prises en charge par votre version de navigateur, ou vous avez peut-être sélectionné le mode de compatibilité. Veuillez désactiver le mode de compatibilité, télécharger Internet Explorer 9 ou une version plus récente, ou essayer d’utiliser un autre navigateur tel que Google Chrome ou Mozilla Firefox.

Même si l'adoption directe des IPSAS et IFRS demeure peu répandue, la plupart des gouvernements des pays de l'OCDE ont adopté la comptabilité d'engagement

  • IFRS - IFAC Image
  • OCDE Image

27 mars 2017

Le 24 février 2017, l'International Federation of Accountants (IFAC) et l'Organisation de développement et de coopération économiques (OCDE) ont publié une étude concluant que près des trois quarts des pays membres de l'OCDE ont adopté la comptabilité d'engagement dans leurs rapports financiers de fin d'exercice. En 2013, seulement le quart des gouvernements se servaient de la comptabilité d'engagement.

Cette étude a été réalisée de novembre 2015 à juin 2016 parmi les 34 pays (alors) membres de l'OCDE. Parmi ces 34 pays, 25 (73 %) appliquent la comptabilité d'engagement dans leurs rapports financiers annuels et trois autres (9 %) sont actuellement en train d'adopter la comptabilité d'engagement. Seulement six pays utilisent toujours la comptabilité de trésorerie.

L'étude constate aussi que même si l'adoption directe par les gouvernements nationaux de normes comptables internationales comme les Normes comptables internationales pour le secteur public (IPSAS) ou les Normes internationales d'information financière (IFRS) demeure peu répandue, près de 40 % des normalisateurs utilisent les IPSAS (28 %) ou les IFRS (9 %) en tant que références principales ou explicites aux fins de l'élaboration de leurs normes nationales.

Cette étude de 130 pages renferme un bref sommaire, une analyse de 15 pages portant sur les pratiques dans tous les pays ainsi qu'une analyse détaillée des pratiques comptables de chaque pays.

Consulter l'étude intitulée Accrual Practices and Reform Experiences in OECD Countries sur le site web de l'IFAC.

Correction list for hyphenation

These words serve as exceptions. Once entered, they are only hyphenated at the specified hyphenation points. Each word should be on a separate line.