Ce site a recours à des fichiers témoins (cookies) dans le but de vous offrir les services les plus adaptés et les plus personnalisés possible. En utilisant ce site, vous consentez à l’utilisation de fichiers témoins. Veuillez lire notre avis sur les fichiers témoins (http://www2.deloitte.com/ca/fr/avis-juridique/temoins.html) pour obtenir de plus amples informations sur la nature des fichiers témoins que nous utilisons et sur la façon de supprimer ou de bloquer ces fichiers.
Certaines des fonctions de notre site ne sont pas prises en charge par votre version de navigateur, ou vous avez peut-être sélectionné le mode de compatibilité. Veuillez désactiver le mode de compatibilité, télécharger Internet Explorer 9 ou une version plus récente, ou essayer d’utiliser un autre navigateur tel que Google Chrome ou Mozilla Firefox.

La SEC souhaite que les sociétés améliorent leurs informations à fournir

  • États-Unis Image

13 nov 2018

Le 13 novembre 2018, le Wall Street Journal (WSJ) a publié un article qui explique que la SEC souhaite que les sociétés fournissent davantage d’informations concernant les risques liés à la cybersécurité, au Brexit et à l’élimination progressive du taux LIBOR (London interbank offered rate).

La SEC a publié de nouvelles directives concernant les informations à fournir sur la cybersécurité plus tôt cette année et souhaite que les sociétés harmonisent leurs directives actuelles concernant les informations à fournir avec ces directives. Cela signifie d’inclure dans les dépôts les discussions du conseil sur la surveillance des risques, les contrôles et les procédures à l’égard de l’information financière et les directives en matière de délits d’initiés qui se rapportent à la cybersécurité.

Les risques liés à la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne sont un autre secteur pour lequel la SEC cherche à obtenir davantage d’informations dans les dépôts. Les négociateurs du R.-U. et de l’UE ont conclu une ébauche d’accord pour le divorce mardi dernier, mais la première ministre britannique, Theresa May, doit maintenant rallier les membres profondément divisés de son cabinet pour qu’ils appuient cette proposition.

L’abandon graduelle prévu du taux Libor, qui, de l’avis des autorités de réglementation financière, devrait être achevé d’ici la fin de 2021, est un autre sujet que devraient envisager les comptables de sociétés lors de la préparation des informations à fournir pour compiler les documents financiers à déposer. Il existe des incertitudes significatives concernant des instruments financiers traditionnels qui se fondent sur le taux Libor et sur comment le passage à un autre indice de référence pour ces instruments peut influencer la comptabilité de couverture d’une société.

Consulter l’article dans son intégralité sur le site web du WSJ (en anglais).

Correction list for hyphenation

These words serve as exceptions. Once entered, they are only hyphenated at the specified hyphenation points. Each word should be on a separate line.