Ce site a recours à des fichiers témoins (cookies) dans le but de vous offrir les services les plus adaptés et les plus personnalisés possible. En utilisant ce site, vous consentez à l’utilisation de fichiers témoins. Veuillez lire notre avis sur les fichiers témoins (http://www2.deloitte.com/ca/fr/avis-juridique/temoins.html) pour obtenir de plus amples informations sur la nature des fichiers témoins que nous utilisons et sur la façon de supprimer ou de bloquer ces fichiers.
Certaines des fonctions de notre site ne sont pas prises en charge par votre version de navigateur, ou vous avez peut-être sélectionné le mode de compatibilité. Veuillez désactiver le mode de compatibilité, télécharger Internet Explorer 9 ou une version plus récente, ou essayer d’utiliser un autre navigateur tel que Google Chrome ou Mozilla Firefox.

Document du GPPC intitulé The auditor’s response to the risks of material misstatement posed by estimates of expected credit losses under IFRS 9

  • GPPC Image

28 juil 2017

Le 28 juillet 2017, les six plus grands réseaux de comptabilité internationaux, sous les auspices du Comité d’évaluation des politiques publiques mondiales (Global Public Policy Committee, ou GPPC), ont publié un document dans le but de promouvoir la réalisation d’audits de qualité à l’égard de la comptabilisation des pertes de crédit attendues par les banques d’importance systémique mondiale.

Le document du Comité d’évaluation des politiques publiques mondiales (GPPC)1, intitulé The auditor’s response to the risks of material misstatement posed by estimates of expected credit losses under IFRS 9, s’adresse d’abord et avant tout aux comités d’audit de banques d’importance systémique, bien qu’une grande partie de son contenu s’applique également aux autres banques et institutions financières, et vise à promouvoir la mise en œuvre d’une comptabilité de haut niveau concernant les pertes de crédit attendues.

Le document indique que les nouvelles exigences relatives à la comptabilisation des pertes de crédit attendues d’IFRS 9, Instruments financiers, apporteront des changements importants dans la présentation des informations financières des banques lorsqu’elles entreront en vigueur en 2018. Les banques devront concevoir et mettre en place des politiques, des procédures, des contrôles internes, ainsi que des systèmes de haute qualité conformément à la norme de comptabilité pour permettre à leurs dirigeants de poser des jugements appropriés au moment d’estimer les pertes de crédit attendues.

Toutefois, le document indique également que l’estimation des pertes de crédit attendues selon IFRS 9 comporte des risques d’anomalies significatives, en raison des facteurs suivants : complexité de l’estimation des pertes de crédit attendues; nombre plus élevé de données d’entrée et d’hypothèses, lesquelles nécessitent le recours au jugement; plus grande incertitude relative à l’estimation; ampleur potentielle de l’estimation des pertes de crédit attendues pour les banques d’importance systémique.

Le GPPC espère que le document aidera les responsables de la gouvernance à évaluer efficacement la qualité de la réponse des auditeurs aux risques d’anomalies significatives posés par les estimations des pertes de crédit attendues.

Pour en savoir davantage, consulter le communiqué de presse sur le site web du GPPC.

____________________

1 Le comité GPPC des six plus grands réseaux de comptabilité internationaux intègre des représentants de BDO, Deloitte, EY, Grant Thornton, KPMG et PwC, et s’intéresse aux questions de politiques publiques dans la profession.

 

Sujets connexes

Correction list for hyphenation

These words serve as exceptions. Once entered, they are only hyphenated at the specified hyphenation points. Each word should be on a separate line.