Ce site a recours à des fichiers témoins (cookies) dans le but de vous offrir les services les plus adaptés et les plus personnalisés possible. En utilisant ce site, vous consentez à l’utilisation de fichiers témoins. Veuillez lire notre avis sur les fichiers témoins (http://www2.deloitte.com/ca/fr/avis-juridique/temoins.html) pour obtenir de plus amples informations sur la nature des fichiers témoins que nous utilisons et sur la façon de supprimer ou de bloquer ces fichiers.
Certaines des fonctions de notre site ne sont pas prises en charge par votre version de navigateur, ou vous avez peut-être sélectionné le mode de compatibilité. Veuillez désactiver le mode de compatibilité, télécharger Internet Explorer 9 ou une version plus récente, ou essayer d’utiliser un autre navigateur tel que Google Chrome ou Mozilla Firefox.

Les questions que soulève le bitcoin pourraient donner lieu à des réponses sur l’utilisation de la chaîne de blocs à des fins d’information financière

  • États-Unis Image

17 sept 2017

Dans un article publié le 17 septembre 2017, Financial Executives International (FEI) faisait état de la volonté des professionnels de la comptabilité et de la communication d’information financière de continuer à étudier la possibilité d’intégrer la technologie de la chaîne de blocs aux états financiers, malgré les critiques et la mauvaise presse qui ont récemment semé le doute sur le bitcoin et ses systèmes connexes.

FEI collabore avec Deloitte pour comprendre les incidences que cette technologie perturbatrice pourrait avoir pour les cadres supérieurs responsables des finances.

Essentiellement, la chaîne de blocs est une technologie qui permet la création d’un « grand livre distribué » où des transactions effectuées par diverses parties sont consignées de manière transparente au moyen d’un système sécurisé qui valide les données de façon immédiate et permanente. Bien qu’elle soit le plus souvent utilisée pour des transactions réglées en bitcoin, la technologie de la chaîne de blocs est indifférente au type de données à enregistrer. C’est donc dire que le système financier qui s’appuie sur une telle technologie de grand livre distribué peut recevoir des données de toutes sortes, qu’il s’agisse de commandes de clients ou des coûts d’exploitation d’un parc automobile. 

En ce qui concerne les états financiers, le principal avantage de la chaîne de blocs se résume en une simple expression : « en temps réel ».

Pour en savoir plus, lire l’article paru dans le site web de FEI (en anglais).

Correction list for hyphenation

These words serve as exceptions. Once entered, they are only hyphenated at the specified hyphenation points. Each word should be on a separate line.