Ce site a recours à des fichiers témoins (cookies) dans le but de vous offrir les services les plus adaptés et les plus personnalisés possible. En utilisant ce site, vous consentez à l’utilisation de fichiers témoins. Veuillez lire notre avis sur les fichiers témoins (http://www2.deloitte.com/ca/fr/avis-juridique/temoins.html) pour obtenir de plus amples informations sur la nature des fichiers témoins que nous utilisons et sur la façon de supprimer ou de bloquer ces fichiers.
Certaines des fonctions de notre site ne sont pas prises en charge par votre version de navigateur, ou vous avez peut-être sélectionné le mode de compatibilité. Veuillez désactiver le mode de compatibilité, télécharger Internet Explorer 9 ou une version plus récente, ou essayer d’utiliser un autre navigateur tel que Google Chrome ou Mozilla Firefox.

Concilier la théorie de la chaîne de blocs avec la réalité comptable

  • États-Unis Image

28 janv 2018

Le 28 janvier 2018, Financial Executives International (FEI) a publié un article qui explique comment l’engouement pour le Bitcoin, les cryptomonnaies et la technologie de la chaîne de blocs sous-jacente atteint des sommets et frappe de nouveaux creux. Toutefois, malgré l’enthousiasme des partisans de la chaîne de blocs qui cherchent à l’appliquer à la présentation de l’information financière et à ainsi révolutionner les informations fournies par les sociétés, il y a encore des obstacles importants à surmonter qui sont liés à l’essence même de la pratique comptable et de la méthodologie d’audit modernes.

Les normalisateurs s’intéressent de près aux cryptomonnaies, voire aux répercussions comptables de la chaîne de blocs en particulier. L’été dernier, la Digital Chamber of Commerce des États-Unis a demandé au Financial Accounting Standards Board (FASB) d’ajouter un projet sur la comptabilisation des monnaies numériques au programme de son groupe de travail sur les questions émergentes.

Lire l’article sur le site web du FEI (en anglais).

Correction list for hyphenation

These words serve as exceptions. Once entered, they are only hyphenated at the specified hyphenation points. Each word should be on a separate line.