Ce site a recours à des fichiers témoins (cookies) dans le but de vous offrir les services les plus adaptés et les plus personnalisés possible. En utilisant ce site, vous consentez à l’utilisation de fichiers témoins. Veuillez lire notre avis sur les fichiers témoins (http://www2.deloitte.com/ca/fr/avis-juridique/temoins.html) pour obtenir de plus amples informations sur la nature des fichiers témoins que nous utilisons et sur la façon de supprimer ou de bloquer ces fichiers.
Certaines des fonctions de notre site ne sont pas prises en charge par votre version de navigateur, ou vous avez peut-être sélectionné le mode de compatibilité. Veuillez désactiver le mode de compatibilité, télécharger Internet Explorer 9 ou une version plus récente, ou essayer d’utiliser un autre navigateur tel que Google Chrome ou Mozilla Firefox.

2020

Conjoncture économique, perturbations technologiques et réglementaires : voilà les principaux risques en 2020, selon un sondage auprès de dirigeants et d’administrateurs

09 janv 2020

Le 9 janvier 2020, la National Association of Corporate Directors (NACD) a mis en ligne un billet de blogue sur un sondage mondial mené auprès de hauts dirigeants et d’administrateurs sur des risques macroéconomiques, stratégiques et opérationnels, ce qui démontre bien l’influence de l’économie, des talents, des perturbations technologiques et de la culture sur les risques.

Ce sondage, mené par Protiviti et l’initiative sur la gestion des risques d’entreprise de la North Carolina State University, a permis de recueillir les commentaires de 1 063 hauts dirigeants et administrateurs de différents secteurs. Les risques ont ainsi été classés par ordre de priorité afin d’établir les principales incertitudes auxquelles les sociétés seront confrontées en 2020. Voici les dix principaux risques de 2020, selon le sondage :

  1. Incidence des changements réglementaires et surveillance de la résilience opérationnelle, des produits et des services
  2. Conjoncture économique (répercussions sur la croissance)
  3. Défis liés à la relève; capacité d’attirer et de conserver les talents
  4. Capacité de faire concurrence aux entreprises issues de l’ère numérique et aux autres entreprises concurrentes
  5. Résistance aux changements
  6. Cybermenaces
  7. Confidentialité et gestion des identités; sécurité de l’information
  8. La culture de l’organisation pourrait ne pas encourager l’identification et la gestion rapide des risques
  9. Fidélisation de la clientèle
  10. L’adoption des technologies numériques peut exiger de nouvelles compétences difficiles à trouver

Consulter le billet de blogue sur le site de la NACD (en anglais).

Coronavirus et instabilité politique : Déterminer la rémunération en ces temps incertains

13 févr 2020

Le 13 février 2020, le National Association of Corporate Directors (NACD) a mis en ligne un billet de blogue sur la difficulté pour les entreprises américaines établies en Chine de déterminer les paiements de primes et les objectifs liés aux plans incitatifs pour 2020 compte tenu de l’instabilité politique qui sévit à Hong Kong et la récente épidémie de coronavirus qui a pris naissance dans la ville de Wuhan.

Depuis l’été 2019, les entreprises qui exercent leurs activités à Hong Kong, important centre financier et marché de consommateurs, et dans les environs, sont perturbées par les manifestations qui ont pris de l’ampleur et qui se font de plus en plus violentes. En outre, au cours des six dernières semaines, la propagation du coronavirus à l’échelle mondiale a eu des répercussions économiques considérables et de grande portée. En raison de ces circonstances exceptionnelles, le Compensation Advisory Partners (CAP) a énoncé des approches que les comités de rémunérations peuvent prendre pour déterminer la rémunération de leurs dirigeants pour 2019 et planifier l’exercice 2020.

Lire le blogue complet sur le site web du NACD (en anglais).

Cybermenace : la riposte doit être mondiale

13 janv 2020

Le 13 janvier 2020, le Fonds monétaire international a publié sur son site de blogue (IMFBlog) un article selon lequel nous connaissons tous désormais la vitesse à laquelle les fonds se déplacent à l’échelle planétaire et comment, par conséquent, la cybercriminalité, de plus en plus transfrontalière, opère à des vitesses aussi grandes.

La cybersécurité mondiale est devenue tributaire de la vitesse de réaction des autorités et de l’intégration de la lutte contre les criminels. Grâce à l’élaboration de normes techniques et de gestion du risque, à la création de forums de partage de l’information et à la mobilisation de ressources considérables, des organismes internationaux s’efforcent de sensibiliser les intéressés et de définir de saines pratiques dans une perspective mondiale.

Consulter l’article dans son intégralité sur le site IMFBlog.

L’amélioration de la gouvernance et de la présentation des informations est nécessaire pour promouvoir la durabilité et la confiance accordée aux entreprises

09 janv 2020

Le 9 janvier 2020, le Financial Reporting Council a publié un rapport qui explique comment les entreprises doivent améliorer leurs pratiques en matière de gouvernance et la présentation de leurs informations financières si elles souhaitent démontrer leur incidence positive sur l’économie et la société en général.

Bien que les révisions apportées au Code de gouvernance du R.-U. en 2018 aient permis de remonter la barre considérablement et favorisé une présentation de l’information financière de plus grande qualité, les entreprises doivent se pencher davantage sur la durabilité à long terme, y compris l’engagement des parties prenantes, la diversité et l’importance de la culture d’entreprise. L’intégration de ces changements devrait prendre un certain temps. Le Code de gouvernance du R.-U. a été mis à jour pour aider à bâtir la confiance accordée aux entreprises en forgeant de solides relations avec les principales parties prenantes. Les entreprises sont encouragées à cibler la durabilité à long terme en harmonisant leurs objectifs, leur stratégie, leur culture, ainsi qu’en faisant la promotion de l’intégrité et en valorisant la diversité.

Consulter le communiqué de presse et le rapport sur le site web du FRC (en anglais).

L’IESBA modifie la Partie 4B de son Code de déontologie international

03 janv 2020

Le 3 janvier 2020, l’International Ethics Standards Board for Accountants (IESBA) a publié une version modifiée de la Partie 4B du Code pour l’harmoniser avec les modifications des termes et des concepts dans la Norme internationale de mission de certification (ISAE) 3000 (révisée). La Partie 4B du Code de déontologie international des professionnels comptables (y compris des normes internationales sur l’indépendance) (« le Code ») comprend les normes sur l’indépendance pour les missions de certification autres que les missions d’audit et les missions d’examen.

Principales révisions (élaborées en collaboration avec l’IAASB) :

  • modifications apportées aux principaux termes, y compris la révision de la définition du terme « client de services de certification »;
  • modification de certaines exigences en matière d’indépendance, compte tenu de la révision de la définition de « client de services de certification »;
  • plus grande transparence quant aux participants d’une mission de certification, ainsi qu’à l’égard de leurs rôles et de leurs responsabilités et des exigences en matière d’indépendance applicables; et
  • distinction plus nette entre les types de mission de certification couverts dans la Partie 4A (qui porte sur l’indépendance dans le cadre des missions d’audit et d’examen) et la Partie 4B du Code.

Consulter le communiqué de presse sur le site web de l’IESBA (en anglais).

L’IESBA propose des révisions importantes aux normes d’indépendance internationales

21 janv 2020

Le 21 janvier 2020, l’International Ethics Standards Board for Accountants (IESBA) a publié deux exposés-sondages (ES), intitulés « Proposed Revisions to the Non-Assurance Services Provisions of the Code » et « Proposed Revisions to the Fee-Related Provisions of the Code ».

Les ES visent à renforcer les dispositions en matière d’indépendance liées aux services autres que de certification et aux honoraires du Code de déontologie international des professionnels comptables (y compris des normes internationales sur l’indépendance) (le Code). Les ES représentent une étape importante de deux engagements stratégiques majeurs de l’IESBA qui font partie de sa stratégie actuelle et de son programme de travail.

Voici certains des principaux changements proposés pour les dispositions liées aux services autres que de certification :

  • l’interdiction de fournir des services autres que de certification à un client d’audit qui est une entité d’intérêt public lorsque ces services créeraient des menaces liées à l’autocontrôle;
  • le resserrement des circonstances dans le cadre desquelles on peut tenir compte du seuil de signification pour déterminer l’acceptabilité d’un service autre que de certification;
  • le renforcement des dispositions selon lesquelles l’auditeur est tenu de communiquer avec les responsables de la gouvernance, y compris, pour les entités d’intérêt public, l’ajout d’une exigence d’approbation préalable des services autres que de certification par les responsables de la gouvernance; et
  • l’ajout d’exigences plus strictes relatives à la prestation de certains services autres que de certification, notamment la fourniture de certains conseils financiers et fiscaux.

L’ES sur les services autres que de certification comprend également des directives plus détaillées pour aider les cabinets à évaluer le niveau des menaces à l’indépendance lors de la prestation de services autres que de certification à des clients d’audit.

Voici certains des principaux changements proposés pour les dispositions liées aux honoraires :

  • l’interdiction pour les cabinets de permettre que les honoraires d’audit soient influencés par la prestation de services autres que d’audit au client d’audit;
  • dans le cas des entités d’intérêt public, l’obligation de cesser d’agir en tant qu’auditeur si la dépendance sur les honoraires payés par le client d’audit se poursuit au-delà d’une période spécifique; et
  • la communication de détails sur les honoraires aux responsables de la gouvernance et au grand public pour faciliter l’exercice de leur jugement quant à l’indépendance de l’auditeur.

L’ES sur les honoraires comprend également des directives détaillées sur l’identification, l’évaluation et le traitement des menaces à l’indépendance relativement aux autres questions liées aux honoraires, notamment le ratio des honoraires pour des services autres que d’audit par rapport aux honoraires pour des services d’audit.

Consulter le communiqué de presse et les exposés-sondages sur le site web de l’IESBA (en anglais).

L’IESBA proposes des directives pour favoriser l’objectivité des responsables du contrôle qualité de la mission

30 janv 2020

Le 30 janvier 2020, l’International Ethics Standards Board for Accountants (IESBA) a publié aux fins de commentaires l’exposé-sondage « Proposed Revision to the Code Addressing the Objectivity of Engagement Quality Reviewers ». Le projet de révision à portée limitée du Code de déontologie des professionnels comptables international (y compris les normes internationales sur l’indépendance) (le « Code ») coïncide avec le projet de Norme internationale de gestion de la qualité (ISQM) 2 : Engagement Quality Reviews, élaboré par l’International Auditing and Assurance Standards Board (IAASB). La période de commentaires prend fin le 16 mars 2020.

L’exposé-sondage comprend des indications proposées sur l’application du cadre conceptuel du Code pour favoriser l’objectivité des responsables du contrôle qualité de la mission, à l’appui du projet de norme ISQM 2 qui concerne l’admissibilité d’une personne à agir à titre de responsable du contrôle qualité de la mission. Plus précisément, les indications proposées :

  • expliquent les différents types de menaces à la conformité au principe fondamental de l’objectivité qui pourraient survenir lorsqu’on envisage de nommer un candidat particulier au poste de responsable du contrôle qualité d’une mission donnée;
  • énoncent des facteurs dont il faut tenir compte dans l’évaluation de la gravité des menaces reconnues; et
  • suggèrent des mesures visant à contrer les menaces.

Les propositions ont été élaborées en collaboration avec l’IAASB, à travers le cadre préétabli de coordination entre les deux organisations. L’IESBA a resserré l’échéance de finalisation du projet de telle manière qu’elle coïncide approximativement avec l’échéance prévue de finalisation de la norme ISQM 2 en 2020.

Consulter le communiqué de presse et l’exposé-sondage sur le site web de l’IESBA (en anglais).

L’importance de la gestion des relations par les administrateurs

24 janv 2020

Le 14 janvier 2020, BoardEffect a publié un article sur la façon dont les administrateurs interagissent avec des groupes et des personnes dans différentes facettes de leur travail d’administrateur. Ils doivent établir de bonnes relations avec leurs pairs, les clients, les fournisseurs, les dirigeants, les membres du personnel ainsi que d’autres professionnels et parties prenantes.

Pour bien gérer toutes leurs relations, les administrateurs doivent être en mesure d’inspirer et d’influencer les autres. Par ailleurs, ils doivent souvent avoir une bonne capacité de résoudre les problèmes, ce qui peut s’avérer complexe lorsqu’il est difficile de prévoir comment les gens réagiront ou s’ils seront en mesure de travailler ensemble.

Lire l’article sur le site web de BoardEffect (en anglais).

Réduire l’inégalité pour créer des opportunités

07 janv 2020

Le 7 janvier 2020, le Fonds monétaire international a publié sur son site de blogue (IMFBlog) un article qui explique comment, au cours de la dernière décennie, l’inégalité est devenue l’un des problèmes les plus complexes et irritants de l’économie mondiale.

L’inégalité des chances, l’inégalité entre les générations, l’inégalité entre les femmes et les hommes et, bien sûr, l’inégalité de revenus et de richesse. Elles existent dans toutes nos sociétés et, malheureusement, progressent dans de nombreux pays. La bonne nouvelle est que nous disposons de moyens pour y remédier à condition d’avoir la volonté de le faire. Bien qu’il soit politiquement difficile de faire des réformes, leur incidence positive sur la croissance et la productivité en vaut la peine.

Consulter l’article dans son intégralité sur le site IMFBlog.

Réflexions sur Davos : Encourager l’action à l’égard de certains des enjeux les plus sérieux dans le monde

31 janv 2020

En janvier 2020, Deloitte Canada a publié un article dans lequel Rob P. Galaski, vice-président, associé directeur mondial, qui a assisté à Davos à titre de membre de la délégation Deloitte, discute de certains points qu’il a retenus et de leur lien avec la codification de la viabilité organisationnelle.

Cette année, la réunion du Forum économique mondial (FEM) de Davos, en Suisse, a contribué à renforcer un paradoxe intéressant. Depuis 50 ans, le sommet se tient dans les montagnes froides et immuables des Alpes suisses, pendant que la planète continue de se réchauffer et que le monde devient de plus en plus instable. Du conflit armé opposant les États-Unis et l’Iran aux protestations à Hong Kong, en passant par les débats sur la destitution du président américain et les intenses feux de brousse en Australie, le début de la nouvelle décennie est marqué par de vives tensions, rythmées par le réchauffement climatique.

Consulter l’article dans son intégralité sur notre site web

Tenir compte de l’utilisation des données avant qu’un incident ne survienne

13 janv 2020

Le 13 janvier 2020, la National Association of Corporate Directors (NACD) a mis en ligne un billet de blogue dans lequel elle suggère aux administrateurs d’utiliser le terme « incident » au lieu de « violation », puisque ce dernier est un terme juridique qui a des répercussions qui pourraient nuire à une société s’il est utilisé avant d’avoir obtenu la certitude qu’un incident est bel et bien une violation.

Il faut trouver un équilibre entre la facilité d’accès et la protection des données. La nature des cyberattaques a évolué en fonction des différents secteurs, mais la réglementation commence tout juste à bouger. Les administrateurs doivent intégrer la résilience à toute solution.

Consulter le billet de blogue sur le site web de la NACD (en anglais).

[1] 2

Correction list for hyphenation

These words serve as exceptions. Once entered, they are only hyphenated at the specified hyphenation points. Each word should be on a separate line.