Ce site a recours à des fichiers témoins (cookies) dans le but de vous offrir les services les plus adaptés et les plus personnalisés possible. En utilisant ce site, vous consentez à l’utilisation de fichiers témoins. Veuillez lire notre avis sur les fichiers témoins (http://www2.deloitte.com/ca/fr/avis-juridique/temoins.html) pour obtenir de plus amples informations sur la nature des fichiers témoins que nous utilisons et sur la façon de supprimer ou de bloquer ces fichiers.
Certaines des fonctions de notre site ne sont pas prises en charge par votre version de navigateur, ou vous avez peut-être sélectionné le mode de compatibilité. Veuillez désactiver le mode de compatibilité, télécharger Internet Explorer 9 ou une version plus récente, ou essayer d’utiliser un autre navigateur tel que Google Chrome ou Mozilla Firefox.

Tenir compte de l’utilisation des données avant qu’un incident ne survienne

  • États-Unis Image

13 janv 2020

Le 13 janvier 2020, la National Association of Corporate Directors (NACD) a mis en ligne un billet de blogue dans lequel elle suggère aux administrateurs d’utiliser le terme « incident » au lieu de « violation », puisque ce dernier est un terme juridique qui a des répercussions qui pourraient nuire à une société s’il est utilisé avant d’avoir obtenu la certitude qu’un incident est bel et bien une violation.

Il faut trouver un équilibre entre la facilité d’accès et la protection des données. La nature des cyberattaques a évolué en fonction des différents secteurs, mais la réglementation commence tout juste à bouger. Les administrateurs doivent intégrer la résilience à toute solution.

Consulter le billet de blogue sur le site web de la NACD (en anglais).

Correction list for hyphenation

These words serve as exceptions. Once entered, they are only hyphenated at the specified hyphenation points. Each word should be on a separate line.