Ce site a recours à des fichiers témoins (cookies) dans le but de vous offrir les services les plus adaptés et les plus personnalisés possible. En utilisant ce site, vous consentez à l’utilisation de fichiers témoins. Veuillez lire notre avis sur les fichiers témoins (http://www2.deloitte.com/ca/fr/avis-juridique/temoins.html) pour obtenir de plus amples informations sur la nature des fichiers témoins que nous utilisons et sur la façon de supprimer ou de bloquer ces fichiers.
Certaines des fonctions de notre site ne sont pas prises en charge par votre version de navigateur, ou vous avez peut-être sélectionné le mode de compatibilité. Veuillez désactiver le mode de compatibilité, télécharger Internet Explorer 9 ou une version plus récente, ou essayer d’utiliser un autre navigateur tel que Google Chrome ou Mozilla Firefox.

Le Centre canadien de politiques alternatives publie un rapport faisant état d’augmentation de la rémunération des membres de la haute direction pendant la pandémie

  • Canada Image

30 sept 2021

Le Centre canadien des politiques alternatives a publié un rapport intitulé « Boundless Bonuses: Skyrocketing Executive Pay During the Pandemic » dans lequel il a passé en revue la rémunération de membres de la haute direction nommés issus de 209 de sociétés ouvertes comprises dans l’indice composé TSX.

Les programmes de rémunération des membres de la haute direction des entreprises dont il est question dans le rapport sont composés de plusieurs volets : le « salaire » des cadres en constitue souvent la plus petite composante. Au-delà des salaires et des régimes de retraite, le reste de leur rémunération se décline généralement sous forme de primes liées au rendement, montants qui sont en théorie fondés sur la performance de l’entreprise. Les mesures de la performance diffèrent selon les entreprises, mais comprennent les produits ainsi que les objectifs en matière de profit et de cours de l’action. Elles peuvent également inclure des paramètres comme un faible niveau de mortalité sur le lieu de travail et le degré de satisfaction des employés par rapport à l’entreprise au sein de laquelle ils travaillent. 

D’après le rapport, de nombreux membres de la haute direction au Canada ont activement tiré profit de la pandémie, soit parce que leurs entreprises n’ont pas subi d’incidence négative de la COVID-19, parce qu’elles ont au contraire admirablement tiré leur épingle du jeu ou parce que les formules d’attribution des primes ont été modifiées. 

Selon les priorités établies par la Coalition canadienne pour une bonne gouvernance (CCGG) et son engagement en ce sens, l’utilisation de mesures non conformes aux PCGR pour calculer la rémunération des dirigeants a permis aux entreprises d’exclure les mauvais résultats financiers de la détermination de la rémunération des cadres selon une pratique « d’ajustement des répercussions de la pandémie ». Bien qu’elle ne condamne pas expressément cette pratique, depuis la publication de sa prise de position à la fin de 2019, la CCGG mène des discussions sur l’utilisation de ces mesures avec les conseils en les exhortant à assurer une meilleure surveillance et à faire preuve d’une transparence accrue s’ils envisagent ou décident d’apporter des ajustements aux termes de la rémunération, et de s’attarder tout particulièrement sur les tendances à « simplement ajuster » les paramètres financiers lorsque la performance financière n’est pas au rendez-vous.

Consulter le communiqué de presse et le rapport sur le site web du CCPA (en anglais).

Correction list for hyphenation

These words serve as exceptions. Once entered, they are only hyphenated at the specified hyphenation points. Each word should be on a separate line.