Ce site a recours à des fichiers témoins (cookies) dans le but de vous offrir les services les plus adaptés et les plus personnalisés possible. En utilisant ce site, vous consentez à l’utilisation de fichiers témoins. Veuillez lire notre avis sur les fichiers témoins (http://www2.deloitte.com/ca/fr/avis-juridique/temoins.html) pour obtenir de plus amples informations sur la nature des fichiers témoins que nous utilisons et sur la façon de supprimer ou de bloquer ces fichiers.
Certaines des fonctions de notre site ne sont pas prises en charge par votre version de navigateur, ou vous avez peut-être sélectionné le mode de compatibilité. Veuillez désactiver le mode de compatibilité, télécharger Internet Explorer 9 ou une version plus récente, ou essayer d’utiliser un autre navigateur tel que Google Chrome ou Mozilla Firefox.

Le président du conseil d’administration de l’IFRS Foundation discute de la numérisation

  • IFRS - IASB  Image

19 juin 2019

Le 19 juin 2019, Erkki Liikanen, président du conseil d’administration de l’IFRS Foundation, a prononcé une allocution au cours de laquelle il s’est interrogé à savoir si la numérisation mènera à une hausse de la productivité pour l’économie mondiale et a abordé les façons dont l’IFRS Foundation entreprend sa propre transformation numérique.

Dans ses observations générales sur l’économie mondiale, M. Liikanen a mentionné que le cycle de la croissance économique est entré dans une phase de maturité, dont plusieurs facteurs pourraient nuire à la durée. En fait, il a remarqué que la mondialisation elle-même est confrontée à certains défis à l’échelle mondiale.

M. Liikanen a ensuite abordé le débat académique qui cherche à déterminer si la numérisation, soit le processus qui vise à tirer parti de la technologie et de la numérisation pour améliorer la performance financière, peut résoudre le manque de productivité. Il a décrit les deux écoles de pensée émergentes et conclut que, bien que la technologie soit un moteur de croissance important, elle doit d’abord faire ses preuves, et les gains véritables ne seront apparents que lorsque les procédures pourront être mises en œuvre intégralement.

Sur la question de la présentation des informations financières, M. Liikanen a observé que les investisseurs recherchent la diversification et les occasions de placement. La numérisation des informations financières peut les aider à atteindre ces objectifs si elle permet de faciliter les opérations transfrontalières et d’appuyer la transparence, l’imputabilité et l’efficacité des marchés financiers dans un monde numérique.

À ce stade, M. Liikanen a mentionné la taxonomie IFRS et l’accélération de son adoption à l’échelle mondiale, dont récemment en Europe. Il a promis que l’IFRS Foundation continuerait d’explorer l’influence des développements technologiques sur les façons de consommer les informations financières et ce que cela signifie pour la stratégie de taxonomie de l’IFRS Foundation, ainsi que l’influence des innovations technologiques sur le processus de normalisation.

En guise de conclusion, M. Liikanen a indiqué que l’IFRS Foundation est sur le point d’entamer sa propre transformation numérique. Il a mentionné le plan à long terme de révision des systèmes technologiques de l’IFRS Foundation, approuvé lors de la dernière réunion des administrateurs (le compte-rendu de la réunion contient peu de détails, mais indique que le plan sera abordé lors de la prochaine réunion des administrateurs, qui aura lieu du 25 au 27 juin 2019, à Munich).

Consulter l’intégralité de l’allocution de M. Liikanen sur le site web de l’International Accounting Standards Board (IASB) (en anglais).

Correction list for hyphenation

These words serve as exceptions. Once entered, they are only hyphenated at the specified hyphenation points. Each word should be on a separate line.