Ce site a recours à des fichiers témoins (cookies) dans le but de vous offrir les services les plus adaptés et les plus personnalisés possible. En utilisant ce site, vous consentez à l’utilisation de fichiers témoins. Veuillez lire notre avis sur les fichiers témoins (http://www2.deloitte.com/ca/fr/avis-juridique/temoins.html) pour obtenir de plus amples informations sur la nature des fichiers témoins que nous utilisons et sur la façon de supprimer ou de bloquer ces fichiers.
Certaines des fonctions de notre site ne sont pas prises en charge par votre version de navigateur, ou vous avez peut-être sélectionné le mode de compatibilité. Veuillez désactiver le mode de compatibilité, télécharger Internet Explorer 9 ou une version plus récente, ou essayer d’utiliser un autre navigateur tel que Google Chrome ou Mozilla Firefox.

Sondage de CPA Canada et de DFI Canada auprès des dirigeants financiers : On peut en faire plus pour détecter les risques et les gérer

Publié le: 14 févr 2016

Selon une étude de Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada) et de Dirigeants financiers internationaux du Canada (DFI Canada), même si de nombreuses organisations canadiennes sont préoccupées par les risques et détiennent un plan de gestion écrit, bon nombre d’entre elles (soit une sur cinq) ne se sont pas dotées d’un tel plan.

Plus de 320 dirigeants financiers de partout au pays ont répondu au sondage en ligne de l’étude L’état actuel de la gestion des risques d’entreprise au Canada. On y apprend que les programmes de gestion du risque d’entreprise robustes et institutionnalisés sont courants chez les grandes sociétés ouvertes; en effet, près de la moitié d’entre elles disposent d’un tel programme. Les pourcentages diminuent pour les entreprises de plus petite taille et les entreprises à capital fermé.

La majorité des répondants (66 %) se sont seulement dits plutôt confiants en la capacité de leur organisation de gérer le risque. L’étude laisse également entendre que les organisations auraient besoin d’augmenter la surveillance et les responsabilités opérationnelles liées aux risques.

Voici quelques-uns des points saillants de l’étude :

  • Près du tiers des cadres supérieurs en finances disent que les employés comprennent parfaitement ou comprennent bien les risques auxquels leur organisation est exposée. Toutefois, la majorité des répondants affirment que le conseil d’administration et l’équipe de la haute direction comprennent parfaitement ou comprennent bien ces risques (respectivement dans une proportion de 72 % et de 80 %).
  • La plupart des répondants considèrent que la stratégie de leur organisation est soit très adaptée, soit tout à fait adaptée à son appétence au risque. Or, pour 24 % des répondants, la stratégie de l’organisation et son appétence au risque sont seulement assez adaptées l’une à l’autre, et 4 % des répondants disent qu’elles ne sont pas assez adaptées l’une à l’autre.

Pour de plus amples informations sur l’étude et la méthodologie du sondage, visitez cpacanada.ca/risquedentreprise.

Télécharger

Sujets connexes

Correction list for hyphenation

These words serve as exceptions. Once entered, they are only hyphenated at the specified hyphenation points. Each word should be on a separate line.