Ce site a recours à des fichiers témoins (cookies) dans le but de vous offrir les services les plus adaptés et les plus personnalisés possible. En utilisant ce site, vous consentez à l’utilisation de fichiers témoins. Veuillez lire notre avis sur les fichiers témoins (http://www2.deloitte.com/ca/fr/avis-juridique/temoins.html) pour obtenir de plus amples informations sur la nature des fichiers témoins que nous utilisons et sur la façon de supprimer ou de bloquer ces fichiers.
Certaines des fonctions de notre site ne sont pas prises en charge par votre version de navigateur, ou vous avez peut-être sélectionné le mode de compatibilité. Veuillez désactiver le mode de compatibilité, télécharger Internet Explorer 9 ou une version plus récente, ou essayer d’utiliser un autre navigateur tel que Google Chrome ou Mozilla Firefox.

Incidence du coronavirus sur votre société

  • États-Unis Image

20 avril 2020

En avril 2020, la Harvard Business Review a publié une série d’articles sur le coronavirus.

Voici les articles en question :

Gérer les licenciements avec compassion au temps du coronavirus

À mesure que la pandémie évolue, les dommages qu’elle cause au marché du travail seront sans doute graves et durables. Les dirigeants sont aux prises non seulement avec la pression et la tristesse de devoir se départir d’une grande partie de leurs employés, nombreux sont ceux qui s’inquiètent également pour leur propre poste. Même si procéder à des licenciements est la seule manière d’assurer la continuité de l’exploitation de votre organisation, comment gérer vos sentiments de culpabilité et de tristesse? Comment annoncer la perte d’un emploi à vos employés si vous ne pouvez pas le faire personne? Que devriez-vous dire aux employés qui restent en poste? Et comment gérer votre propre incertitude à propos de l’avenir?

Mettre l’accent sur la stabilité organisationnelle pour bâtir une équipe agile

Afin de favoriser de bonnes capacités d’adaptation, les leaders doivent établir des priorités. À l’heure actuelle, la priorité absolue est bien évidemment d’aider les employés à se concentrer sur ce qui est primordial, à savoir, la santé et la sécurité. Pour les leaders, cela signifie qu’ils doivent prendre toutes les décisions qui s’imposent pour permettre, faciliter et même imposer des mesures de distanciation sociale afin de contenir la propagation du virus. Ensuite, ils doivent déterminer les tâches et les fonctions qui sont essentielles pour assurer le fonctionnement de leur entreprise. Les leaders doivent faire preuve de discipline pour tout d’abord identifier leurs priorités avant de les communiquer à leurs équipes, même s’ils doivent envoyer des messages répétitifs. En effet, puisque de nombreux employés travaillent désormais à distance, il est important de tenir compte de leur degré de distraction potentielle et éviter tout malentendu.

La distanciation sociale ne devrait pas perturber le mentorat

La pandémie actuelle a obligé de nombreuses personnes à télétravailler et à s’adapter à un environnement virtuel. Bien que le fait d’assurer un leadership direct et de collaborer avec les clients demeurent des impératifs opérationnels dans ce « nouvel environnement de travail », n’oubliez pas ceux qui bénéficient de votre mentorat. Il est important en tant que bon mentor d’être présent et d’engager le dialogue en temps d’incertitude et de crise, même si cela exige une certaine dose de créativité et d’adaptation. Il existe plusieurs raisons pour lesquelles vous ne devriez pas laisser tomber vos engagements.

Un plan détaillé pour le retour au travail des Américains   

Ce plan pourrait aider à faciliter un retour au travail selon les conditions sur le terrain. Il ne s’agit pas de fixer une date pour la réouverture de l’économie, mais plutôt de déterminer une série de conditions précises qui doivent être réunies au minimum pour qu’un État puisse rouvrir son économie ainsi qu’une feuille de route à suivre si les conditions le permettent. 

Le coronavirus met à l’épreuve la responsabilité sociale des entreprises

Les leaders d’entreprises subissent des pressions de la part des investisseurs et des banques qui les exhortent à conserver les liquidités et réduire les pertes. Il est pourtant clair que ni les investisseurs ni les banques ne se retrouveront en difficulté. Même les retraités, qui ont vu leurs économies s’effriter, peuvent s’attendre à ce que leurs actions rebondissent s’ils ne cèdent pas à la panique. Les entreprises radient constamment les coûts liés à la restructuration, aux produits défaillants ou à des acquisitions qui ont mal tourné. Il est donc normal de radier des pertes entraînées par la pandémie du coronavirus. Voici quelques mesures que les sociétés peuvent prendre pour aider leurs employés, les petits fournisseurs, les travailleurs du domaine des soins de la santé et leurs collectivités.

Êtes-vous un leader ou un gestionnaire en temps de crise?

Depuis près de deux décennies, nous observons les dirigeants des secteurs public et privé dans des situations stressantes où les enjeux sont importants. Ce que nous avons constaté est qu’en temps de crise, les dirigeants ont tendance à miser sur la gestion plutôt que le leadership. Les meilleurs leaders traversent les tempêtes adroitement, en sauvant des vies, redynamisant des organisations et inspirant des communautés. Cet article explique les raisons pour lesquelles la plupart des dirigeants tombent dans un ou plusieurs pièges propres au leadership.   

Correction list for hyphenation

These words serve as exceptions. Once entered, they are only hyphenated at the specified hyphenation points. Each word should be on a separate line.