Ce site a recours à des fichiers témoins (cookies) dans le but de vous offrir les services les plus adaptés et les plus personnalisés possible. En utilisant ce site, vous consentez à l’utilisation de fichiers témoins. Veuillez lire notre avis sur les fichiers témoins (http://www2.deloitte.com/ca/fr/avis-juridique/temoins.html) pour obtenir de plus amples informations sur la nature des fichiers témoins que nous utilisons et sur la façon de supprimer ou de bloquer ces fichiers.
Certaines des fonctions de notre site ne sont pas prises en charge par votre version de navigateur, ou vous avez peut-être sélectionné le mode de compatibilité. Veuillez désactiver le mode de compatibilité, télécharger Internet Explorer 9 ou une version plus récente, ou essayer d’utiliser un autre navigateur tel que Google Chrome ou Mozilla Firefox.

Chronique de Robert Bruce – La comptabilisation du capital social et humain stimule le changement

  • RobertBruceSpotlight Image

29 juin 2017

Le changement s'est produit lentement, mais comme l’indique Robert Bruce, notre chroniqueur régulier, une nouvelle façon de penser influencée par la comptabilisation du capital social et humain commence à s’imposer. Un nouveau guide publié par le Réseau de leadership des chefs des finances fournit les renseignements nécessaires pour appliquer cette philosophie ainsi que des exemples pratiques.

Il arrive un moment où tout devient subitement clair. C’est ce qui semble se produire dans le domaine de la comptabilisation du capital social et du capital humain. Les avantages commerciaux se précisent et les moyens pratiques de les obtenir deviennent plus courants. Le capital social et le capital humain sont bien sûr considérés comme plus subjectifs que le capital financier, naturel ou produit. Il n’est donc pas surprenant que leur acceptation et leur intégration dans la pratique aient pris plus de temps. Toutefois, la publication par le Réseau de leadership des chefs des finances du Guide to Social and Human Capital Accounting, dans le cadre du projet Association pour la comptabilité durable du prince de Galles, semble être le catalyseur tant attendu. Le guide renferme outils et directives mais, surtout, il présente des études de cas qui décrivent le chemin déjà parcouru par des organisations, offrant ainsi les exemples d’expérience pratique dont les autres organisations ont besoin.

Il faut reconnaître le rôle de la comptabilisation du capital social et du capital humain, en évaluer les répercussions et en tenir compte dans la prise de décisions. Réalisée adéquatement, cette démarche est révolutionnaire : des chiffres et des facteurs auparavant non dévoilés changent la façon de penser des organisations. Le guide regorge d’exemples : British Land a comblé sa pénurie de main-d’œuvre qualifiée; National Grid a investi dans le bien-être de ses employés et a constaté que chaque 1 £ investie donnait un rendement de plus de 2 £ en raison de la diminution des coûts associés aux congés de maladie; le Crown Estate a mis sur pied un partenariat pour aider les demandeurs d’emploi à trouver un emploi durable, ce qui a redonné à la société 40 M£ en économies de crédits d’impôts et de prestations sociales, a augmenté le paiement d’impôts et d’assurance sociale en plus de stimuler les économies locales. Ces résultats ont été possibles parce qu’on a regardé l’entreprise différemment, sous un nouvel angle.

Lire le texte intégral de la chronique (en anglais) sur le site mondial IAS Plus.

Correction list for hyphenation

These words serve as exceptions. Once entered, they are only hyphenated at the specified hyphenation points. Each word should be on a separate line.